J’ai testé : la Biotyfull Box du mois d’août.

biotyfullbox_aout_blogbionature_header

On se retrouve aujourd’hui pour parler à nouveau de la Biotyfull Box, du mois d’août cette fois, que j’ai reçue il y a une quinzaine de jours maintenant. Oui, j’aime prendre mon temps avant d’écrire une revue lorsque je reçois des produits !
J’avoue également volontiers que je n’aime pas du tout lire des articles énumérant simplement le contenu d’une box sans test réel ni avis sur la composition par exemple… mais du coup, cela demande effectivement plus de préparation ! 😉

J’avais été vraiment plus qu’emballé par la box du mois de juillet et en particulier son sérum Denovo, que j’utilise toujours avec autant de plaisir et que je pense probablement racheter à l’avenir. Le mascara Avril a également fini de me convaincre totalement ! Bref, que du positif !

Et alors, qu’en est-il ce mois-ci ?
Cette fois encore, la box bénéficie d’un design en lien avec l’été, que je trouve personnellement plus à mon goût que celui du mois dernier. Les teintes orangées et les oiseaux, ça me parle !

biotyfullbox_aout_blogbionature

A l’intérieur, j’ai pu découvrir 5 produits full-size, ce qui est toujours aussi appréciable, le jeu de cartes avec des infos sur chacun d’entre eux, et enfin la grande illustration carrée accompagnant la citation du mois (« Rester c’est exister mais voyager, c’est vivre. Alors évadez-vous est vivez ! » J’adore !)
Le fait qu’il n’y ait pas du tout de plastique dans l’emballage de la Biotyfull Box est un gros plus pour moi ! Tout comme l’idée de proposer uniquement des produits made in France et non testés sur les animaux.

Au programme ce mois-ci, 3 produits pour chouchouter nos cheveux, un peu de maquillage et un contour des yeux.

En ce qui concerne les produits capillaires, on retrouve :
– le Shampoing Divin de La Fare 1789
– le Beurre Délicat au Karité de Jamal Paris
– le sérum Nutri Eclat de Kaé

Mon coup de coeur de cette box est à chercher du côté du Lire la suite

Bref, j’ai (enfin) changé de banque !

download

« Les économies, c’est comme l’orgueil : mal placées, ça peut faire des dégâts. »

Cette petite phrase, trouvée en introduction d’une BD publiée par le magazine Causette dans son numéro du moi de mai, confirme bien ce que nous soupçonnions tous plus ou moins depuis longtemps : les banques, grâce à l’argent que nous déposons chez elles, investissent dans divers projets dont elles ne nous disent bien souvent pas grand chose et dont nous ignorons du coup massivement les conséquences.

En partant du constat que faire des efforts dans mon quotidien, changer mes habitudes, mon rapport à la consommation, me tourner vers de nouvelles alternatives pour l’alimentation ou l’habillement etc… c’était déjà très bien, mais que je pouvais certainement essayer de voir un peu plus loin que ce sur quoi j’avais une prise directe et immédiate, j’ai commencé à m’interroger sur les pratiques de ma banque, et j’ai eu envie de savoir ce qu’elle faisait avec mon argent.

bd_causette_banques
  (Extrait de la BD publiée dans Causette.)

Il faut dire, que j’étais déjà très tentée de changer d’établissement bancaire suite à de nombreux petits problèmes, jamais graves, mais toujours énervants ! Entre la valse quasi constante des conseillers, les services imposés sans trop que je sache pourquoi ni comment (ah mais ça Madame c’étaient les anciens packs, on ne fonctionne plus comme ça alors je ne peux pas vous en dire plus), les frais prélevés pour tout et n’importe quoi alors que je suis une cliente modèle (un seul découvert, de moins 50 euros, à cause de leurs foutues dates de valeurs depuis l’ouverture de mon premier compte chez eux il y a plus de 20 ans…) Breeeeef ! Il y avait déjà de l’eau dans le gaz depuis un moment !

J’ai donc commencé à me renseigner un peu plus par mes propres moyens car en posant mes questions aux personnes concernées, les réponses tournaient souvent autour de choses du type « nous finançons beaucoup l’économie locale » (vous avez peut-être en tête les pubs du Crédit Agricole qui vont particulièrement dans ce sens et avec lesquelles on a presque l’impression de donner directement un coup de pouce à Robert pour qu’il ouvre sa boulangerie artisanale…), ou encore « les placements éthiques, ça ne marche pas » en ce qui concerne l’épargne. Oui, d’accord, mais concrètement mon argent alors il sert à quoi quand il est chez vous ?

C’est à ce moment-là que j’ai découvert le site Finances Responsables et que j’ai par exemple trouvé ces tableaux dans les petits guides élaborés par les Amis de la Terre (consultables ici et ) :

Votre banque est-elle climaticide ?banques_climaticides_tableau

Les projets controversés des banques françaises.projets_controverses

Et là, je n’évoque que l’impact sur le climat, pas vraiment les enjeux sociaux ou encore la présence dans les paradis fiscaux
Vous aurez donc compris que Lire la suite

J’ai testé : la Biotyfull Box du mois de juillet.

biotyfullboxjuillet_blogbionature_header

Le mois dernier, j’ai eu la chance de pouvoir tester une box beauté dont j’entendais beaucoup de bien, mais que je n’avais jamais eu entre les mains.
Si vous me lisez régulièrement, vous savez déjà certainement que j’ai une petite tendance à me méfier des box beauté car je n’ai pas du tout envie de voir s’accumuler dans ma salle de bain des produits inutiles, qui ne me conviennent pas, qui ne correspondent pas à mon éthique, ou que je n’arrive pas à terminer pour une raison ou une autre.

Du coup pour le moment, mon expérience des box se limitait simplement à deux d’entre-elles : la BirchBox édition Green Chic que j’avais commandée dès sa mise en vente car pour le prix de la crème Glow-Up Oolution que je m’apprêtais à racheter, j’avais alors eu toute la box, avec des produits plutôt chouettes et que j’ai tous utilisés (sauf une huile pas au top selon moi) 😉

La seconde box, était la No Stress Box que Flora, sa créatrice, m’avait très gentiment proposé de tester. J’avais été très satisfaite du contenu dans son ensemble car c’est plus une box bien-être que beauté, que les produits sont variés, et que l’on sent réellement l’engagement de sa créatrice !

Cependant, lorsque j’ai eu la chance de découvrir la Biotyfull Box, j’avoue que j’ai été super emballée dès le départ !
En effet, ne proposant que des produits full-size, 100% bio ou naturels, non-testés sur les animaux et fabriqués en France, autant vous dire qu’elle correspond totalement à ce que j’utilise et achète naturellement.
Et j’avoue aussi qu’elle tombait à un moment où j’avais envie d’un peu de nouveauté ! Je suis en générale très attachée aux produits qui me conviennent bien, mais tester de temps en temps d’autres choses, ça peut aussi être sympa 😉

biotyfull box

La box du mois de juillet contient 5 produits full-size donc, des cartes à jouer colorées donnant des précisions sur chacun d’entre eux, ainsi qu’une grande illustration accompagnant une petite citation s’accordant avec le thème du mois (ici, les vacances et la liberté).

Un signe qui ne trompe pas : j’ai commencé à utiliser tous les produits dès l’arrivée de la box ! Ils m’ont vraiment tous donné envie de les tester rapidement !

Dans cette box de juillet, on pouvait donc retrouver :
– un sérum visage Illumine de Denovo (44€ / 30 ml)
– un mascara bio noir Avril (7€)
– un gommage corps So Loucura de Baïja (11,90€ / 60ml)
– un lait hydratant pour le corps Gourmandise fruits rouges de LCbio (29,70€ / 200ml)
– deux masques visage Fraîcheur coup d’éclat de Secrets des Fées (4,20€ les deux)

biotyfullbox_blogbionaature

Mon gros coup de cœur est sans conteste le Lire la suite

Déboires avec ma brosse Tek.

Bonjour à toutes et à tous ! Aujourd’hui j’ai besoin de vos conseils !
Il y a à peine plus de 3 ans, j’ai changé de brosse à cheveux et j’ai alors opté pour une brosse Tek en bois que je pensais pouvoir garder de nombreuses années et dont j’entendais beaucoup de bien. Là voilà :
brosse-ovale-frene-naturel-tekSi je suis tout à fait satisfaite du bois et que je trouve cette brosse infiniment plus douce que me précédente, qui était intégralement en plastique, je ne suis en revanche pas convaincue du tout par sa qualité générale… et c’est peu de le dire !

Il y a déjà de nombreux mois de cela, certains picots se sont cassés (3 en tout). J’ai alors contacté la marque par email (à l’adresse indiquée sur l’emballage de ma brosse) et j’ai eu une réponse charmante et rapide d’une certaine Valentina. Au bout de quelques jours, j’ai reçu par courrier des picots de rechange en quantité largement suffisante pour remplacer ceux déjà cassés !

Toute contente, je me suis dit que ma brosse était repartie sur de bonnes bases et pour longtemps ! Mais non ! Lire la suite

J’ai testé : les Fleurs de Bach.

fleursdebach_header

Il y a quelques temps, mon partenaire Naturelio (chez qui vous pouvez toujours bénéficier de 10% sur votre première commande avec le code polly-partenariat) m’a proposé de tester un produit bien-être de mon choix dans leur boutique.
J’ai rapidement décidé de m’orienter vers les fleurs de Bach car cela faisait déjà un bon moment qu’elles m’intriguaient. Et j’avoue également que, malgré mon grand enthousiasme pour les soins naturels, j’avais quand même tendance à être plutôt sceptique sur l’efficacité réelle de ce type de produits… c’était donc l’occasion rêvée de me faire mon propre avis !

Tout d’abord, les fleurs de Bach, qu’est-ce que c’est ?
Et bien ce sont tout simplement des élixirs floraux obtenus par macération (souvent solaire), à partir de 38 plantes et conservés avec de l’alcool ; chacun d’entre eux ayant des propriétés différentes et permettant des cibler divers problèmes que l’on peut rencontrer au quotidien, nous aidant ainsi à retrouver équilibre et sérénité.

Ces 38 élixirs floraux portent le nom de leur concepteur, le docteur Edward Bach qui les a mis au point dans les années 30 et qui a élaboré le protocole de production toujours utilisé aujourd’hui.
Il croyait fermement que « tant que l’Âme, le Corps et l’Esprit sont en harmonie, rien ne peut nous affecter », ce qui parait plutôt pertinent en effet ! fleurs-bachLes fleurs de Bach sont classées en 7 groupes d’émotions, et, avant de commencer à les utiliser, il est donc essentiel de Lire la suite

Shepard Fairey, engagé pour la planète.

header_shepard_fairey_blogbionature

En ce moment, à Grenoble, se tient le Street Art Fest qui, comme son nom l’indique, est un festival mettant à l’honneur le street art sous toutes ses formes (ou presque). Il y en a pour tous les goûts, mais aujourd’hui j’ai décidé d’évoquer l’exposition de l’un de ses plus célèbres représentants : Shepard Fairey. Et cela pour deux raisons : je suis son travail depuis la fin des années 90 et un voyage sur la côte ouest des États-Unis qui m’avait permis de le découvrir et d’échanger avec lui par la suite, et surtout parce qu’il partage des valeurs que je souhaite véhiculer au travers de ce blog, telles que l’engagement pour la planète, une conscience écologique forte… et tout ça en n’oubliant pas les êtres humains !
Son enracinement dans la culture punk hardcore est également quelque chose que je partage et qui me parle énormément.

Le Street Art Fest propose donc, au milieu de ses nombreux événements et créations de fresques, une exposition de Shepard Fairey à la forme plus classique, à la galerie Spacejunk. Elle s’intitule A vision for our Planet et je vous conseille fortement d’aller y jeter un coup d’œil si vous avez l’occasion de faire un tour dans ma ville d’ici la fin du mois de juillet.

Elle répond au projet de livre objet Earth Crisis, à paraitre bientôt et qui permet en parallèle de soutenir France Nature Environnement (la fédération française des associations de protection de l’environnement, que je soutiens également à mon échelle grâce à mon épargne au Crédit Coopératif – ouuuii j’ai changé de banque, il faut que je vous en parle !).

Le thème central, vous l’aurez compris, est donc l’environnement, sa protection, les atteintes que nous lui portons, son avenir plus ou moins englué dans le pétrole…

Les sérigraphies regroupées dans cette exposition ont été créées entre 1997 et aujourd’hui, et sont fidèles au style si reconnaissable de Shepard Fairey, alias Obey, inspiré des affiches de propagande.

Voici un petit aperçu de ce que vous pouvez actuellement découvrir sur les murs de la galerie SpaceJunk : Lire la suite