Empties : produits terminés récemment.

Bonjour, bonjour !
J’ai choisi aujourd’hui de revenir par ici avec un article simple et léger, histoire de me remettre doucement dans le bain !
Comme je sais que beaucoup d’entre vous continuent d’apprécier les cosmétiques bio et naturels (c’est toujours mon cas bien évidemment), je vous propose une revue de quelques produits terminés récemment.

Ce sont tous des produits que j’ai achetés, à l’exception du l’huile Epicosm qui m’avait été offerte, et j’ai bien conscience qu’ils ont un certain coût.
Consommant peu en général, je peux me permettre de me les offrir de temps à autres, mais je sais que ça n’est pas forcément la même chose pour tout le monde.

Commençons avec l’huile pour le visage Brit Beauty Oil de Skin & Tonic, dont je vous avais déjà parlé ici il y a fort longtemps (en 2016, pensez-donc !) à mon retour d’un séjour londonien.
Sa composition était minimaliste avec juste 5 ingrédients, tous certifiés bio : huile de graines de carthame, huile de graines de chia, huile de bourrache, huile essentielle de néroli et vitamine E.
J’adorais cette huile que j’utilisais le soir avant de me coucher, une fois ma peau bien démaquillée. Vegan, cruelty-free, bio et efficace : elle avait tout de l’huile parfaite, que j’aurais pu racheter encore et encore.
Malheureusement, ça ne sera pas le cas pour la bonne et simple raison que cette huile n’existe plus depuis l’an dernier et le changement d’identité visuelle de la marque.

Même si je trouvais les anciens visuels un peu simplistes, je ne suis pas plus convaincue par la nouvelle direction que je trouve plutôt banale. Et, sacrilège, la marque a choisi de modifier les noms de ses produits. La Brit Beauty Oil est donc devenue la Sleep Recovery Night Oil. Le côté British était clairement celui qui m’avait fait craquer à la base, et je suis par conséquent plus que déçue de le voir totalement effacé de cette nouvelle identité.
Deux ingrédients ont par ailleurs été ajoutés à la composition initiale. D’abord de l’huile de tournesol dont je ne vois pas l’intérêt dans cette formule qui était concentrée et parfaite. Ensuite, des micro-algues.
Bref, vous l’aurez compris, produit fini et non remplacé par son successeur.

brit-beauty-oil-500

Le produit suivant est encore une huile, pour le corps cette fois. Il s’agit de l’huile douce Epicosm, une marque de ma région, que j’apprécie beaucoup et dont je vous est déjà parlé à plusieurs reprises sur le blog et sur instagram.
Comme je vous ai déjà proposé une revue complète de cette huile, je ne vais pas revenir en détail dessus aujourd’hui. Mon avis n’a pas changé : c’est un excellent produit, d’une marque à taille humaine avec de belles valeurs.
Si je n’ai pas racheté cette huile douce, c’est pour une seule et unique raison : son odeur, bien que discrète, n’est pas celle que je recherche personnellement dans mes produits pour le corps. C’est en effet une odeur que je qualifierais d’un peu régressive, sucrée, mais pas forte du tout. Et de mon côté, j’ai un net penchant pour les odeurs plus poivrées, boisées, ou un peu mystiques (benjoin, encens…).

huile-douce-epicosm-500

Le troisième produit terminé concerne cette fois les cheveux : c’est le baume nourrissant Pana Prana des Délices d’Azylis.
Le pot de 50 ml peut paraître petit, mais il m’a duré très longtemps car une quantité réduite suffit à chaque utilisation. C’est par contre malheureusement l’un des deux produits de cette revue avec un contenant en plastique alors que je pensais en le commandant qu’il était en verre.
Il est labellisé Slow Cosmétique, 98,75% des ingrédients sont d’origine naturelle, mais il n’est pas bio. Il est fabriqué en Bretagne.
Je l’ai utilisé en soin après-shampoing, environ un lavage sur deux, en le laissant poser quelques minutes sur mes longueurs. Je trouve qu’il facilite bien le démêlage et il me parait plutôt hydratant. Il peux également servir de véritable masque en le laissant reposer plus longtemps.
Son odeur est assez particulière. Ne me demandez pas de vous expliquez pourquoi, mais elle me fait personnellement penser à un atelier de peintre avec une sorte de mélange huile de lin/térébenthine en toile de fond. Présenté comme cela, c’est un peu étrange, mais, moi, ça m’a plu ! Ne vous attendez simplement pas à une odeur classique, fleurie ou sucrée.

Côté liste des ingrédients, on trouve des choses exotiques comme les huiles de baobab et de dattier du désert, le beurre de karité etc, à côté de l’huile de tournesol (ainsi que de l’eau en première position).
La composition complète et son analyse sont accessibles ici.

J’ai honnêtement trouvé ce baume sympa, mais je ne pense pas le racheter car, malgré le fait que ce soit un bon produit, il ne m’a pas paru exceptionnel.
J’apprécie par contre énormément l’eau d’Elhaz de la même marque.

pana-prana-500

Mes trois derniers produits terminés sont tous issus d’une marque que j’apprécie beaucoup : Absolution. Ce sont le Baume Céleste, le Baume (tout court cette fois), et la fantastique huile Addiction.

Cette dernière est un coup de cœur depuis des années, elle trône à nouveau déjà sur ma coiffeuse tant elle me plaît. Le plus si nouveau packaging tout en longueur est sublime (oui carrément), son odeur est à tomber, et que dire de son efficacité sur moi ? J’en mets trois ou quatre gouttes sur mon visage le soir avant de me coucher et ma peau est toute jolie le lendemain matin. J’ai l’impression qu’elle contribue à atténuer les petites imperfections, elle est bien nourrissante et super confortable.
Mon petit luxe personnel est d’en passer de temps en temps quelques gouttes sur les tatouages de mes bras. 😉

100% d’origine naturelle, 94% bio, vegan, sans parfum synthétique, made in France, certifié Ecocert et Slow cosmétique… elle a vraiment tout pour plaire !
La composition est loin d’être minimaliste (27 huiles végétales et essentielles la composent), cela pourrait être un bémol pour moi, mais je la trouve tellement efficace que ça n’est pas un problème du tout !
Elle est certes très chère (69€ les 30ml), mais elle dure longtemps, longtemps, longtemps.

addiction-l-huile-visage-500

Toujours chez Absolution, j’ai enfin testé le Baume Céleste. Acheté pendant l’été, je viens de le terminer. Je ne l’ai pas utilisé tous les jours, mais il a duré plus longtemps que ce que j’imaginais. C’est un bon point !
100 % d’origine naturelle, 69% bio, et toujours les mêmes certifications que pour l’huile.
Ce baume démaquillant est assez surprenant. Il se présente sous forme d’une gelée bleue (grâce à l’huile de tanaisie), qui devient huileuse lorsqu’on la masse sur la peau, puis laiteuse une fois qu’on la rince à l’eau.
Je me maquille en général très légèrement mais avec du mascara waterproof, et j’ai trouvé que le baume accompagné de son petit massage n’avait aucune difficulté à faire partir tout ça. L’odeur est relaxante, parfaite pour le soir, l’utilisation ludique ; bref, un chouette produit !
Le baume est nourrissant mais ne laisse pas la peau grasse pour autant. J’avais néanmoins pris le parti de passer un coup d’eau savonneuse (savon à froid bien entendu !) sur mon visage ensuite.
J’ai beaucoup aimé utiliser ce baume mais je ne l’ai pour le moment pas racheté. Je le ferai peut-être à l’avenir mais pour l’instant je suis repassée au démaquillant solide Nüe de Pachamamaï, bien plus économique, et j’envisage de rependre tout simplement le démaquillage à l’huile pure.

le-baume-celeste-500

Le dernier produit terminé est le baume hydratant Absolution dont je me sers uniquement sur les lèvres. Je le trouve très nourrissant, il est cher pour ce type de produit, mais il est pour moi plus efficace que tous les autres que j’utilise, et, là encore, il me dure extrêmement longtemps alors que je m’en sers tous les soirs avant de me coucher (je ne sais même plus depuis combien de temps je l’avais, bien plus d’un an dans tous les cas).
Pour information, sa contenance est de 7g, bien plus que pas mal d’autres sticks. J’ai par exemple actuellement aussi un Crazy Rumours qui lui pèse 4,25g.
99% d’origine naturelle et 82% bio, il n’est cependant pas vegan car son ingrédient principal est la cire d’abeille.
Je l’ai racheté mais je ne serais pas contre le fait de trouver un équivalent aussi efficace, vegan, avec une compo un peu plus minimaliste (celle du baume est accessible ici) et si possible un emballage avec moins de plastique. Si vous avez des pistes, n’hésitez pas à me les laisser en commentaires !

le-baume-500

Voilà pour ce tour d’horizon finalement assez complet qui pourra certainement s’avérer utile à celles et ceux qui hésiteraient avant de se procurer l’un ou l’autre de ces produits.

J’espère que vous prendrez plaisir à revenir vous balader à nouveau par ici !
Si vous avez des envies d’articles en particulier, vous pouvez me raconter tout ça en commentaires. J’ai pour ma part plein d’idée et même de brouillons en suspens depuis longtemps et sur des sujets très variés, mais j’avoue avoir un peu de mal à prendre le temps de finaliser tout ça !

empties_feb2021_blogbionature_500

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

wpDiscuz