Voyages immobiles : l’Écosse sur le petit écran.

Après notre échappée écossaise cinématographique du mois de mai, on se retrouve aujourd’hui pour la suite de l’aventure !
Je vous propose cette fois de découvrir le pays sur petit écran, au travers de 8 séries et un petit bonus de 3 émissions de télévision. L’éclectisme est encore de mise dans ma sélection. Il devrait logiquement y en avoir pour tous les goûts ou presque : pas mal de séries policières et de thrillers, des aventures familiales, un soupçon de romance et de voyage dans le temps, des réalisations très modernes, et certaines au charme un peu plus suranné. Bref, c’est parti pour ce deuxième volet !

Mon coup de cœur de la sélection n’est probablement pas la série la plus originale du lot mais je l’ai littéralement dévorée, et j’attends la suite avec une grande impatience. Celles et ceux qui ont déjà eu l’occasion de la visionner auront sans doute reconnu la maison dans l’en-tête de cet article, car je veux bien-sûr parler de Shetland !

shetland


SHETLAND
Première diffusion : 2013
Nombre de saisons : 5 pour le moment
Durée des épisodes : 1h


Comme son nom l’indique, cette série nous emmène avec elle dans l’archipel des Shetland, tout au nord de l’Écosse, où l’influence norvégienne n’est jamais très loin. On y suit l’inspecteur Jimmy Perez et ses deux acolytes, Tosh et Sandy.

Les enquêtes, toujours bien ficelées, courent sur 2, 4 ou 6 épisodes selon les saisons, et nous font découvrir Lerwick à l’occasion du festival viking annuel Up Helly Aa, Fair Isle et son centre d’observation des oiseaux, Glasgow, et même Bergen de l’autre côté de la mer du Nord.

Sous son apparent classicisme, cette série est pourtant moderne dans son écriture. Elle a l’immense mérite à mon sens d’essayer de sortir des représentations habituelles et d’éviter les caricatures. Le casting est varié, et certains sujets plus que souvent abordés sous un angle racoleur et vide de fond, sont traités plus en nuances.

Les magnifiques paysages y tiennent une place prépondérante, et le mode de vie insulaire insuffle une ambiance bien particulière.
Si vous aimez la trilogie écossaise de Peter May et les polars de Ragnar Jónasson, cette série est pour vous !


guiltGUILT
Première diffusion : 2019
Nombre de saison : 1 pour le moment
Durée des épisodes : 1h


Deuxième coup de cœur pour moi, Guilt est une mini-série (4 épisodes) surprenante, complètement hybride. Pas grand chose à voir avec Shetland, si ce n’est l’acteur Mark Bonnar qui tient ici dans l’un des deux rôles principaux.

Max et Jake, deux frères qui n’ont pas l’air de partager quoi que ce soit, se retrouvent liés par un secret embarrassant, et embarqués dans une spirale de mensonges après avoir accidentellement renversé un homme en pleine nuit devant chez lui. Ayant découvert que l’homme en question est en fin de vie, ils décident en effet de ne pas endosser leurs responsabilités et de ne pas alerter la police ni les secours.

Le spectateur se retrouve dès cette scène d’ouverture plongé dans une ambiance étrange, où la tension est contrebalancée par un humour singulier. Tout au long des quatre épisodes, l’atmosphère oscille de manière maitrisée entre thriller, drame et comédie. La passion pour la musique de Jake et son magasin de vinyles situé dans le quartier de Leith à Édimbourg, m’ont évidemment totalement conquise avec leur gros côté High Fidelity, très inattendu dans ce genre de série !

La réalisation est excellente, les décors et les lumières extrêmement soignés, le jeu de Mark Bonnar, théâtral à l’extrême est pourtant incroyablement adapté au personnage de Max. Autant vous dire que j’attends la deuxième saison, normalement prévue pour une diffusion cette année, avec impatience là encore !


monarchMONARCH OF THE GLEN
Première diffusion : 2000
Nombre de saisons : 7 (64 épisodes)
Durée des épisodes : 50 ou 60 min selon les saisons


Monarch of the glen est une saga familiale située dans les Highlands où les MacDonald tentent coûte que coûte d’entretenir leur propriété de Glenbogle.

Le jeune laird Archie MacDonald (dans les saisons 1 à 5), puis son demi-frère Paul (saisons 6 et 7) se retrouvent tiraillés entre les traditions et le besoin de modernisation pour faire entrer de l’argent dans les caisses et ancrer le domaine dans le 21e siècle.

La série comportent bien-sûr son lot de romance, de situations loufoques, de beaux paysages et tous les clichés écossais y sont représentés ! Kilts et tartan, cornemuse, rassemblement des clans, monstre du lac, whisky, golf, fantômes… tout y passe !

Sorte de Downtown Abbey des années 2000, plus kitsch et moins bourgeois, Monarch of the glen est un petit plaisir un peu coupable au délicieux goût de single malt !


oneofus_retributionONE OF US / RETRIBUTION
Première diffusion : 2016
Nombre de saison : 1 (4 épisodes)
Durée des épisodes : 1h


Dans un village isolé des Highlands, les Douglas et les Elliot, deux familles voisines aux relations plus ou moins claires, se retrouvent au cœur d’un horrible drame.

Grace Douglas et Adam Elliot, amis d’enfance fraichement mariés et bientôt parents, sont brutalement assassinés dans leur appartement d’Édimbourg. Juste après leur mort, au beau milieu d’une tempête particulièrement violente, un homme gravement blessé et qui semble bien être le tueur, débarque en pleine nuit chez leurs familles.
Commence alors un huis clos stressant où tous le monde à l’air d’avoir quelque chose à cacher ou quelqu’un à protéger.

Je n’ai personnellement été qu’à moitié convaincue par cette mini-série de 4 épisodes qui manque un peu de nuances pour moi, mais je suis certaine qu’elle plaira à pas mal de monde. Elle vaut en outre le détour pour ses décors naturels somptueux.


lochTHE LOCH
Première diffusion : 2017
Nombre de saison : 1 (4 épisodes)
Durée des épisodes : 45 min


Série policière un peu trop à l’américaine pour mon goût, The Loch mérite tout de même sa place dans cette sélection.

Dans une petite ville sur les bords du Loch Ness, le sergent Annie Redford est confrontée à son premier meurtre, qui se révèle bientôt être l’œuvre d’un serial killer. Ne tarde alors pas à arriver de Glasgow l’inspectrice-détective plus expérimentée Lauren Quigley chargée de mener les investigations avec l’aide d’un psychologue exubérant spécialisé dans les affaires criminelles.

Si j’ai apprécié le duo de flics 100% féminin, j’ai malheureusement trouvé qu’il y avait une surenchère d’éléments ajoutés à chaque épisode afin qu’il y ait des rebondissements en permanence (le fameux côté à l’américaine). Je suis pour ma part beaucoup plus convaincue par les séries plus « contemplatives », à la Shetland par exemple !


Outlander 2014OUTLANDER
Première diffusion : 2014
Nombre de saisons : 5 pour le moment
Durée des épisodes : 1h


S’il y a bien un série qu’on ne présente plus dans ma sélection c’est Outlander ! Contrairement aux autres, ça n’est pas une production britannique mais américaine, basée sur les romans de Diana Gabaldon mêlant aventure, fantasy, amour, et un peu d’histoire.

Pour résumer rapidement, Claire, une infirmière anglaise du milieu du 20e siècle mariée à Frank Randall, se retrouve transportée par hasard en 1743 dans une Écosse en pleine révolte jacobite. Elle y rencontre Jamie Fraser, un highlander en kilt dont elle tombe bien évidemment amoureuse !  Déchirée entre deux époques et deux vies totalement opposées, Claire va devoir faire des choix difficiles et composer avec la culpabilité qui la hante. Femme de science moderne, elle trouve également ses certitudes ébranlées par sa capacité surnaturelle à voyager dans le temps.

Pour suivre le cours de l’Histoire, toutes les saisons ne se déroulent pas en Écosse. Les personnages se retrouvent ainsi transportés en France, en Jamaïque, aux Etats-Unis, et on navigue avec eux entre les destinations et les époques.
Les costumes sont magnifiques et je vous conseille personnellement la première saison où l’Écosse est éclatante, et ses paysages absolument sublimes !


replacementTHE REPLACEMENT
Première diffusion : 2017
Nombre de saison : 1 (3 épisodes)
Durée des épisodes : 1h


Mini-série de trois épisodes qui ne conviendra pas à tout le monde tant elle met les nerfs à rude épreuve, The Replacement nous plonge dans le Glasgow aisé d’aujourd’hui.

On y découvre Ellen, une brillante architecte travaillant dans un cabinet en vue, très réticente à mettre son emploi de côté pour accueillir son premier enfant.
Afin de la remplacer durant son absence sur le gros chantier qu’elle a jusque là porté, arrive Paula qui reprend le travail après une longue césure pour justement s’occuper de sa fille.
Si tout semble se dérouler de manière idéale au départ, la tension entre les deux femmes ne tarde pas à devenir omniprésente quand Ellen commence à avoir l’impression que Paula essaie de lui voler sa vie. Après un départ gentillet, on bascule rapidement dans un thriller psychologique angoissant où on ne sais plus vraiment qui croire, ni où se situe la vérité.

J’avoue que je ne m’attendais pas à ça du tout et que j’ai été soulagée qu’il n’y ait que trois épisodes. Malgré mon envie de connaitre la fin, je n’aurais pas pu supporter cette pression plus longtemps. et je suis ressortie stressée et énervée de mon visionnage. Je reste persuadée que c’est ici la marque d’une série très réussie, mais je la déconseille à celles et ceux ayant croisé la route de personnes malveillantes et/ou manipulatrices.

A noter pour les fans d’Outlander qu’on retrouve l’acteur Richard Rankin dans le rôle peu glorieux du mari d’Ellen. 😉


CLIQUE
Première diffusion : 2017
Nombre de saisons : 2 (12 épisodes)
Durée des épisodes : 45 min


Dernière série de cette sélection, Clique est un peu à part mais mérite à mon avis sa place ! Si l’action se déroule principalement à Édimbourg, on aperçoit en effet assez peu la ville qui ne sert que de toile de fond relativement discrète.

L’intrigue débute avec l’entrée à l’université de deux amies d’enfance, Holly et Georgia, qui cherchent à se faire une place dans cet environnement nouveau. Elles sont rapidement fascinées par un groupe de jeunes femmes brillantes un peu plus âgées, ex-étudiantes désormais employées par une firme puissante qui semble valoriser l’entreprenariat féminin. Après le recrutement de Georgia, les deux amies s’éloignent, Holly commence à mener son enquête sur le réel fonctionnement de la société, et la série dramatique classique devient thriller à suspens.

J’ai a la fois aimé cette série dont l’attrait visuel est indiscutable, et été gênée par des ressorts narratifs éculés (clichés étudiants, omniprésence et « glamourisation » des drogues, traitement du viol, rôles genrés pas si modernes que ça).
La seconde saison reprend à peu de chose près le même schéma, avec cette fois un groupe de golden boys plus ou moins ouvertement antiféministes, dont Holly va s’attirer les faveurs.  A vous de vous faire votre propre idée maintenant !


telly_scotland

Si après toutes ces séries de fiction vous avez envie de jouer les touristes en terres écossaises, vous pouvez jeter un petit coup d’œil aux trois émissions télé suivantes : Secret Scotland with Susan Calman, Men in kilts, et Coast.

Secret Scotland et Men in kilts sont des sortes d’équivalents écossais de nos très françaises Echappées Belles diffusées sur France 5, et proposent toutes les deux de découvrir les curiosités, les habitants, et l’histoire du pays.

Pour Secret Scotland c’est Susan Calman qui se trouve aux manettes et sa bonne humeur est tellement communicative qu’il est difficile d’y résister ! Je me suis moi-même surprise à pleurer de rire devant mon écran en regardant l’épisode où elle va faire du rallye avec une pilote expérimentée sur l’ile de Mull.
Il  y a trois saisons, diffusées entre 2019 et 2020, pour un total de 22 épisodes. J’ai pour ma part adoré redécouvrir plein d’endroits que j’avais déjà eu l’occasion de visiter comme la petite chapelle italienne des Orcades, et en découvrir de nouveaux que je n’aurais pas forcément mis en haut de ma liste de prime abord.
Je vous conseille de commencer par la fin avec l’épisode sur Lewis & Harris, mais ceux qui me connaissent savent que je suis évidemment incapable de toute objectivité sur cette grande ile des Hébrides extérieures !

Men in kilts reprend la même recette, mais cette fois avec Sam Heughan et Graham MacTavish, respectivement Jamie Fraser et Dougal MacKenzie dans Outlander, derrière le volant. La réalisation capitalise vraiment sur la série qui les a rendu célèbres mais l’émission n’en reste pas moins plaisante à regarder pour se dépayser un peu.
Il y a pour le moment une saison de 8 épisodes et je ne sais pas si une suite est prévue.

Coast, la dernière émission dont je souhaite vous parler, n’est pas entièrement consacrée à l’Écosse puisqu’elle explorent les côtes Britanniques en général et s’est même aventurée en Norvège, au Danemark, en Suède, aux Pays-Bas, ou même en France. Cependant plusieurs épisodes sont axés sur les côtes écossaises, et ils valent vraiment le détour.
Ces émissions estampillées BBC, produites entre 2005 et 2015 sont de véritables petits documentaires grâce auxquels on apprend plein de données intéressantes.

Voici la liste des épisodes entièrement ou partiellement dédiés à l’Écosse :

Saison 1 épisode 8
épisode 9
Cape Wrath to Orkney
John o’Groats to Berwick
Saison 2 épisode 7 The Outer Hebrides
Saison 3 épisode 1
épisode 5
Shetland to Orkney
Berwick-upon-Tweed to Aberdeen
Saison 4 épisode 6 Inner Hebrides to the Faroe Islands
Saison 5 épisode 6 Glasgow to Edinburgh via the Caledonian Canal
Saison 6 épisode 4 The Western Isles and Shetland
Saison 7 épisode 1 The Mysteries of the Isles
(Fair Isle, Orkney, Western isles entre autres)
Saison 8 épisode 3
épisode 4
Joy of the Coast (Skye entre autres)
Rivers and Seas Collide
( Firth of Fourth / Edinburgh entre autres)
Saison 9 épisode 2
épisode 6
Secret Paths to Hidden Treasures (Iona entre autres)
Winter (Shetland et St Kilda entre autres)

Et voilà pour ce tour d’horizon très complet (mais loin d’être exhaustif) de l’Écosse sur le petit écran ! J’espère que cette partie vous aura plu et intéressé.
Comme d’habitude, n’hésitez pas à venir en discuter avec moi dans les commentaires ou sur Instagram !

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

avatar

wpDiscuz