Choisir un calendrier de l’Avent plus écolo.

calendrierdelavent_header

Bonjour, bonjour ! J’avais prévu de vous emmener un peu en vadrouille avec moi, puis de vous parler d’un livre que j’ai lu récemment avant de publier cet article, mais finalement, changement de programme !
En effet, même s’il me semble qu’il est encore tôt pour évoquer Noël, je me rends compte que lorsque l’on a envie de  préparer cette fête au mieux, en restant le plus écolo possible, il faut parfois anticiper un peu plus…

Je vous propose donc en conséquence aujourd’hui un petit tour d’horizon des calendriers de l’Avent atypiques que j’ai pu trouver au gré de mes recherches. Comme ça, s’ils vous intéressent, vous aurez peut-être la chance de mettre la main dessus avant qu’ils ne soient tous sold-out, ce qui arrive souvent assez vite !

De nombreuses marques de thé proposent désormais un calendrier pour faire patienter les plus grands jusqu’à Noël et je trouve personnellement cela très chouette. Mais lorsque l’on fait attention à ses déchets et que l’on s’attache en temps normal à privilégier le vrac, un gros hic demeure : le suremballage systématique !
En effet pour la très grosse majorité de ces calendriers, même chez les marques bio, les thés sont proposés en sachets entourés d’un emballage individuel, le tout présenté dans une boite, souvent en carton, mais contenant parfois du plastique.

Fort heureusement, pas besoin de chercher bien loin pour trouver une alternative plus verte à tout cela, il suffit de se tourner vers GreenMa ! Là, aucune trace de plastique, les thés et tisanes sont présentés en vrac dans de petites pochettes en papier, elles-mêmes contenues dans un joli pochon en tissu. Tout est donc recyclable ou réutilisable.
Je suis cliente de la marque depuis ses débuts, lorsque sa créatrice était encore installée sur les hauteurs de Grenoble, et c’est donc tout naturellement que je m’étais l’an dernier tournée vers ce calendrier. Il m’a permis de découvrir tous les thés et infusions GreenMa, le papier a pu partir au compost, et je réutilise le pochon en tissu en guise de sac à vrac pour mes courses.
Tout bon en somme, si l’on ne tient pas compte de l’expédition du calendrier (j’avais pour ma part tout de même profité de cette commande pour reconstituer mes réserves de thés en même temps afin de limiter les envois).

Cette année encore, le calendrier Green-Ma est disponible sur le e-shop de la marque au prix de 28,50€.

calendriergreenma2019

separateur_blogbionature

Le deuxième calendrier que j’ai choisi de vous présenter reste dans le domaine des plantes et des infusions, c’est celui de la marque française Le Bénéfique.
Il se compose de 12 infusions en vrac et 12 tiges de plantes, ce que personne d’autre ne propose. Mais la véritable originalité de ce calendrier réside dans sa boite de présentation en bois. Une fois les infusions terminées, elle est en effet prévue pour être transformée en hôtel à insectes en garnissant simplement chacune des cases de matériaux naturels comme de la paille, du bambou etc… l’idée me parait très sympathique si vous avez un coin de mur où l’installer correctement pour attirer les pollinisateurs !
Le seul point noir à mon avis : les pochettes en plastique qui ont l’air de contenir les plantes et le fait de là encore devoir le commander en ligne car il me semble qu’il n’est pas présent dans les points de vente de la marque en province.

Ce calendrier est disponible sur le site de la marque au prix de 55€.  

calendrier_lebenefique

separateur_blogbionature

Après toutes ces plantes, place maintenant à un calendrier de l’Avent zéro-déchet, celui de la boutique We Nü.
Composé de Lire la suite

Mon nouvel indispensable en voyage : le démaquillant solide Nüe de Pachamamaï.

nue_pachamamai_header

Comme promis la semaine dernière, je vous propose aujourd’hui de découvrir un produit pour lequel j’ai eu un vrai coup de cœur ces derniers temps.

Vous le savez certainement si vous me suivez sur Instagram, je suis récemment retournée en Écosse pour courir le semi-marathon de l’île de Skye et vadrouiller pendant une semaine.
En préparant ma trousse de toilette, j’avais commencé, comme à mon habitude, par remplir une petite bouteille rechargeable d’huile de jojoba pour me démaquiller.

C’est le seul démaquillant que j’utilise depuis des années et il me convient bien car il assure parfaitement sa fonction et est adapté à ma peau. Mais il demeure cependant un défaut gênant. Il s’agit d’une huile végétale pure, et malgré son toucher plutôt sec par rapport à d’autres huiles, elle reste indéniablement grasse lorsqu’on en utilise plus de quelques gouttes. Cela a donc tendance à encrasser mon lavabo, et en voyage, quand il n’est pas toujours facile d’accéder tranquillement à une salle de bain, ça n’est finalement pas le plus pratique à mon goût.

Du coup, en allant faire une course de dernière minute dans mon épicerie vrac avant mon départ, j’ai craqué pour la version voyage du démaquillant solide Nüe de Pachamamaï. Cela faisait un moment que ce produit m’intriguait, c’était donc la bonne occasion !

Premier avantage intéressant, son format solide passe très bien lorsqu’on voyage en avion (oui je sais, c’est mal #flightshame) simplement avec un petit bagage cabine ; pas besoin de le sortir au moment des contrôles. Et cela évite par la même occasion les risques d’accident avec un flacon mal fermé.

Deuxième avantage : la version voyage est, comme toujours chez Pachamamaï, rechargeable, zéro déchet et très pratique avec sa petite boite en alu qui ferme bien.
Il existe évidemment une version grand format pour une utilisation quotidienne à la maison. Cette dernière est en général vendue avec un emballage carton recyclable, mais si comme moi vous avez la chance d’avoir une épicerie vrac vendant les produits de la marque, vous pourrez peut-être la trouver sans emballage du tout !

demaquillant-solide-nue

Qu’en est-il maintenant de l’utilisation ? Pachamamaï propose deux façons de se servir de ce démaquillant : soit en le passant directement sur le visage mouillé, soit en le frottant sur une lingette réutilisable humide.
J’ai pour ma part opté pour Lire la suite

Des idées simples pour réduire ses déchets.

dechets_header

Si vous êtes sensible aux questions environnementales, cela ne vous aura peut-être pas échappé, demain débute la semaine européenne de réduction des déchets.

C’est donc dans ce cadre que s’inscrit ce nouvel article car il me semble que c’est un sujet crucial, tout comme celui du climat, qu’il n’est plus possible de prendre à la légère.

Parce que je sais qu’il peut être difficile de savoir par quel bout prendre le problème et qu’il est bien souvent encore compliqué de savoir ce que l’on peut faire à son échelle, je vous propose aujourd’hui de découvrir ou redécouvrir quelques solutions rapides et simples à mettre en place pour réduire très concrètement sa quantité de déchets.

Bien évidemment, je ne peux pas m’empêcher de débuter cet article avec un principe qui me tient à cœur, que vous connaissez déjà, mais qu’il est bon de remettre en avant régulièrement : le meilleur déchet reste toujours celui que l’on ne produit pas ! Cela parait évident mais oui, le meilleur moyen de réduire le volume de ses poubelles reste bel et bien le fait de repenser sa consommation ! De quoi ai-je besoin ? Est-ce vraiment nécessaire ? Vais-je réellement m’en servir ? N’y a-t-il pas un autre moyen de résoudre mon problème ?

Mais pour le reste, on fait quoi alors ?

affiche-serd

  • Dans la salle de bain.

Je commence volontairement par cette pièce car il me semble que c’est celle où l’on peut mettre en place de petites choses efficaces instantanément et où il est possible de voir le volume de sa poubelle décroître extrêmement vite. C’est motivant !

Il est par exemple possible de remplacer bon nombre de produits liquides par leurs équivalents solides facilement trouvables sans emballage (ou au pire du pire, avec un tout petit emballage en carton recyclable sans plastique).
A vous donc les shampoings solides, les savons à froid tout doux pour la peau, les dentifrices solides et rechargeables, voire les crèmes et baumes hydratants solides également !
On trouve maintenant ce genre de produits en magasins bio et quand ça n’est pas le cas, il suffit de prévoir un peu à l’avance et/ou de se coordonner avec des ami.e.s pour passer une commande groupée sur internet.

Ma marque favorite pour les shampoings solides est par exemple Pachamamaï. C’est aussi vers elle que je me tourne lorsque j’achète du dentifrice solide.

Il est également très simple de bannir totalement les cotons à démaquiller et les cotons-tiges à usage unique. Il suffit pour cela de Lire la suite

Grenoble en vrac !

vrac_header

Je vous propose aujourd’hui un article qui sera bien utile aux grenoblois souhaitant réduire leurs déchets mais qui ne savent pas vraiment par quel bout s’y prendre !

L’une des solutions simples à notre disposition pour réduire les déchets que nous produisons réside tout bêtement dans le fait de réduire la quantité d’emballages inutiles entrant dans nos logements. Et pour cela, l’étape cruciale est à mon avis de faire ses courses en vrac le plus souvent possible.

Il y a encore peu de temps, seul le marché pouvait être une alternative zéro déchet ou presque aux courses en grandes surfaces, pour les denrées alimentaires principalement.
Mais depuis un moment maintenant, à Grenoble comme dans pas mal d’autres villes, on voit fleurir les épiceries 100% vrac. Signe que le changement est vraiment en train de s’installer : même les enseignes de grande distribution comme Carrefour ou Casino, mettent en place des rayons vrac (autrefois réservés aux seuls magasins bio) dans leurs supermarchés !

Si comme moi vous tendez plutôt à éviter la grande distribution, voici un petit annuaire d’adresses vrac et zéro déchet de Grenoble. C’est parti !

L’incontournable épicerie vrac et locale de la ville est pour moi La Bonne Pioche.

Je fréquente cette enseigne depuis son ouverture, l’accueil y est toujours sympathique, et comme le magasin est situé en plein centre de Grenoble, il est très pratique de s’y rendre à pied avec son petit caddy à roulettes !

On y trouve quelques fruits et légumes locaux, des céréales pour le petit déjeuner, du thé et du café, des tablettes de chocolats, des bières, des épices, des huiles, du vinaigre, des pâtes, du riz, du quinoa français etc…
Mais également des savons solides et liquides, du papier toilette, des produits d’entretien tout prêt ou des ingrédients pour les fabriquer, des sacs à vrac et des contenants, des produits d’hygiène et cosmétiques solides, du pain, des œufs, des yaourts et du fromage…
Pour ma part, si je n’arrive pas à faire toutes mes courses chez eux, j’y trouve déjà pas mal de choses !

L'épicerie, La Bonne Pioche, ouvrira ses portes à Grenoble en septembre et proposera des produits locaux sans emballage.


LA BONNE PIOCHE
2 Rue Condillac
38000 Grenoble
Ouvert du lundi au samedi, de 10h à 20h


La seconde épicerie vrac de la ville Lire la suite