L’huile essentielle de gaulthérie.

Je vous propose aujourd’hui d’en apprendre un peu plus sur une huile essentielle que j’utilise régulièrement et dont j’apprécie particulièrement l’efficacité.
Bien connue des sportifs pour qui elle s’avère un allié précieux, je veux évidemment parler de l’huile essentielle de gaulthérie couchée (wintergreen en anglais / gaultheria procumbens en latin) !
(L’HE de gaulthérie odorante a les mêmes propriétés).

C’est une huile que je connaissais de nom mais que je n’avais jamais utilisée avant l’été dernier, où j’ai malheureusement souffert de tendinites à répétition dans les poignets et les coudes, liées à mon travail (à cause de certains gestes récurrents et du maintien prolongé de certaines positions).

C’est à ce moment que j’ai eu l’idée de remplacer la pommade anti-inflammatoire prescrite par mon médecin (Voltarène pour ne pas la citer) et malheureusement moyennement efficace sur moi, par cette huile essentielle qui possède des propriétés similaires.

Cette huile est obtenue par distillation des feuilles gaulthérie, un petit arbuste qui pousse en Amérique du Nord, au Népal et en Chine.

gaultherie

L’HE de gaulthérie présente une très haute concentration (99%) en salicylate de méthyle, prisé pour ses propriétés antalgiques (anti-douleur).
Elle est particulièrement recommandée pour le confort articulaire et musculaire (elle « chauffe » les muscles), ce qui en fait un précieux compagnon pour les sportifs. D’ailleurs son odeur forte très caractéristique rappelle celle de bien des baumes à destination de ce public.

Elle est bien adaptée pour aider à soulager les tendinites, l’arthrose, les rhumatismes et tous types de crampes et contractures musculaires.

Elle est également adaptée au traitement des céphalées mais j’avoue que je n’ai jamais testé personnellement (j’utilise en général la menthe poivrée dans ce cas).

Elle s’utilise principalement par voie externe, en massage et il est en général préconisé de la diluer dans de l’huile végétale. Si jamais vous souhaitez l’utiliser pure, pensez bien à faire un test avant, et à limiter son usage à des zones peu étendues.

De mon côté, je l’utilise régulièrement pure (1 goutte pure pour masser l’intérieur d’une cheville par exemple) quand j’ai une réelle douleur, bien localisée sur une périmètre restreint, et je la dilue systématiquement dans une huile végétale quand je veux plutôt m’en servir en préparation ou en récupération lors d’un effort sportif. Je choisis alors le macérat huileux d’arnica (que je privilégie pour les courbatures par exemple) ou celui de millepertuis, car ils possèdent eux aussi des propriétés anti-inflammatoires qu’il est intéressant d’associer à celles de la gaulthérie.

Pour ma part, l’HE de gaulthérie, utilisée en massage, a été plus efficace pour faire diminuer les douleurs liées à mes tendinites du bras que la crème dont je parlais plus haut. Je dois cependant bien préciser que dans ce cas précis, elle ne m’a pas guérie seule, le médecin m’ayant prescrit un traitement interne court (sur 4 jours) à base de corticoïdes pour faire cesser rapidement l’inflammation qui devenait réellement handicapante.

Par contre, j’ai de nouveau utilisé l’HE de gaulthérie au moment de mon inflammation de l’aponévrose et, combinée à un arrêt total de la course à pied pendant quatre semaines et à des exercices de massages de la voute plantaire avec une balle, elle a cette fois-là été la seule substance que j’aie utilisée et j’ai alors très clairement senti son action et ses bienfaits.

Et vous, avez-vous déjà eu recours à cette huile ?

NB : toutes les précautions d’usage liées aux HE s’appliquent bien évidemment à la gaulthérie (elle est donc notamment déconseillée aux jeunes enfants et aux femmes enceintes).
Si vous êtes allergique à l’aspirine, la gaulthérie vous est déconseillée (le salicylate de méthyle est un composé de l’acide salicylique).
En cas de doute, vous devez impérativement demander conseil à un professionnel de la santé.

12_Gaultheria_procumbens_par_Pierre-Joseph_Redouté

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "L’huile essentielle de gaulthérie."

avatar

Gaëlle
Invité
Gaëlle
1 année 3 mois plus tôt
Aaaaah, je l’aime d’amour cette HE; personnellement je la mélange à mon huile à l’arnica « Weleda » (aka grosse flemmasse de préparer moi-même le macérât d’arnica) et c’est souverain pour les douleurs articulaires ou même lombaires. Mais son odeur est très entêtante et tenace, du coup, j’opte plutôt pour un message le soir mais clairement, je sens la Gaulthérie même le lendemain! Elle est très efficace. Les « douces angevines » l’utilisent dans leur produit « gazelle », je l’ai repéré à l’odeur (sic!) car elle a aussi une action désinfiltrante, ce qui est raccord également avec le traitement de l’inflammation. Bref, une HE indispensable… Read more »
Léaaa
Invité
1 année 3 mois plus tôt

J’en ai utilisé dernièrement pour soulager une entorse des cervicales due à un accident de voiture causé par un type qui m’est rentré dedans :/ coup du lapin & les joies qui vont avec. Je l’ai utilisée diluée dans du macérat d’arnica et ça m’a vraiment fait beaucoup de bien. Les séances d’ostéo aussi ^^

Sweetlilou
Invité
Sweetlilou
1 année 2 mois plus tôt

Il faut néanmoins préciser que les traitements à base d’huiles essentielles sont déconseillés pour les nourrissons, pour les femmes enceintes, pour les personnes allergiques (asthmatiques par exemple) ainsi que pour les animaux domestiques.

wpDiscuz