Quelques infos de base sur la nutrition féline.

Cet été, j’ai suivi une formation officielle afin de passer mon CCAD option chat (certificat de capacité pour personne exerçant des activités liées aux animaux de compagnie d’espèces domestiques).  Je vous reparlerai peut-être de cette formation plus tard si cela vous intéresse mais pour le moment, je souhaite simplement évoquer l’un des sujets que nous avons traités pendant ces 3 jours intensifs avant de passer l’examen : la nutrition féline.

Nous avons eu la chance d’avoir un module très intéressant à ce propos, avec une intervenante passionnante de l’école vétérinaire de Maison Alfort (elle tient également le blog Cuisine à Crocs que vous pouvez consulter).

Comme c’est un sujet qui m’intéresse tout particulièrement mais qui n’est pas toujours très facile à appréhender, il me semble qu’expliquer quelques bases simples ici pourra certainement intéresser et aider d’autres personnes à choisir l’alimentation de leur chat.
Les chiffres que j’avance dans cet article sont ceux qui nous ont été donnés durant la formation (sauf mention contraire et dans ce cas, je précise toujours la source).

Avant de commencer, je souhaite également rappeler une vérité qui semble évidente, mais qui ne l’est visiblement pas pour tout le monde. Contrairement à l’humain, le chat est un carnivore strict (je reviendrai là-dessus un peu plus loin) et n’est donc pas fait pour avoir un régime végétarien. Si vous êtes végéta*ien et que vous n’envisagez pas de donner de chair animal à votre compagnon, s’il vous plait, n’adoptez-pas de chat (tournez-vous peut-être plutôt vers un lapin dans ce cas-là). Pas de nourriture végétarienne pour votre chat ; c’est aussi simple que ça !

Chaque chat est bien entendu différent et selon son âge, son mode de vie, son stade physiologique, une maladie qui peut l’affecter etc, il pourra avoir des besoins différents et bien particuliers.
Je me propose aujourd’hui de vous donner des informations générales qu’il faudra adapter en fonction des particularités de chaque individu.

nutrition_chat_blogbionature

L’eau.

Tout d’abord, il est important de préciser que le nutriment le plus essentiel reste l’eau. Or, le chat n’est par nature pas un gros buveur.
Il devrait normalement consommer 30 à 50 ml d’eau par kg et par jour (on peut également trouver les chiffres de 40 à 60 ml selon les sources, par exemple dans le Guide pratique de l’élevage félin édité par Royal Canin). Soit, pour un chat de 4 kilos, 120 à 200 ml d’eau par jour.

Vous pouvez faire l’expérience avec un bol en verre gradué, mais je doute que votre chat boivent réellement cette quantité. Un excellent moyen de s’assurer que son chat ingère une quantité suffisante d’eau chaque jour, est tout simplement de le nourrir au moins en partie avec de l’alimentation humide, et pas seulement des croquettes.
Dans tous les cas, un chat qui ne mange que des aliments secs, même s’il boit bien, consommera moins d’eau qu’un chat nourri avec une alimentation humide.

Enfin, plus un chat ingère d’eau, plus son urine sera diluée naturellement, ce qui joue un rôle important dans la prévention des calculs urinaires.

Protéines, taurine et dépense énergétique.

Comme évoqué plus haut, le chat, contrairement au chien, est un carnivore strict. Ce qui ne veut pas dire pour autant qu’il ne doit consommer que de la viande, mais que son système digestif, tout comme sa dentition, sont faits pour manger des proies carnées qui doivent lui apporter la totalité des protéines dont il a besoin car il ne peut pas les fabriquer.
Les protéines d’origines animales sont les plus assimilables pour le chat (méfiance donc par rapport aux aliments ayant un bon taux de protéines mais dont la source principale est végétale…).

Les protéines sont composées d’une suite d’acides aminés. Onze d’entre eux sont totalement indispensables au chat et doivent impérativement lui être apportés par sa nourriture car il ne peut donc les produire lui-même.
Chez le chien, ils sont au nombre de 10. Celui en plus pour le chat est tout simplement la fameuse taurine ! C’est un acide aminé d’origine animale nécessaire au chat pour qu’il puisse digérer correctement les graisses. Une carence peut mener à la cécité du chat et à certains troubles cardiaques.
L’apport conseillé en taurine est de 1g/kg de matière sèche dans une alimentation sèche et 2g/kg dans une alimentation humide.

Un chat adulte à besoin de 5,2g à 6g de protéines par kilo de poids.
C’est à dire qu’une chat de 4 kilos à un besoin journalier moyen se situant entre 20,8g et 24g de protéines.

De même un chat adulte entier a besoin d’environ 60 kcal par kilo de poids.
Notre chat de 4 kilos, aura donc un besoin d’environ 240 kcal par jour.

Cependant, les chats stérilisés auront eux, besoin de 20% de kcal en moins car leur besoin énergétique diminue et qu’ils ont tendance à être moins actifs.
Si nous imaginons que notre chat de 4 kilos est castré et ne sort jamais de chez lui, il aura donc besoin d’environ 192 kcal.
A l’inverse, les sphynx ont des besoins supérieurs de 20 % à la moyenne car il dépensent plus d’énergie pour maintenir leur température corporelle.

Un point important à retenir, c’est que la chat doit toujours être nourri en fonction de son poids optimal, qui n’est pas forcément le même que son poids actuel.
Je m’explique, notre chat de 4 kilos est peut-être en surpoids par rapport à son poids optimal et devra peut-être être nourri pour 3,6 kilos et non 4 kilos.
Votre vétérinaire, au vu de la courbe de croissance et de poids de votre chat vous aidera à déterminer son poids optimal (son poids de forme si vous voulez).

Chez le chat, on parle d’obésité dès 20 % de poids en trop par rapport au poids optimal. Un chat est donc rapidement considéré comme obèse… et cette condition peut avoir des répercutions sur sa santé. Il vaut donc mieux surveiller un peu tout ça et vérifier la quantité de nourriture donnée chaque jour si votre petit félin a été livré avec l’option « glouton » !
Lorsque que vous touchez votre chat, vous devez pouvoir sentir ses côtes et tous ses reliefs osseux.
Vu de dessus, il doit être « droit » et ne pas avoir cette petite forme de poire bien rebondie sur les cotés ! 😉

Attention : les chiffres indiqués ici ne sont valables que pour des chats adultes « standards ». Une chatte gestante ou allaitante et un chaton auront des besoins différents.

Allez hop, au régime !


Les minéraux (ou cendres brutes).

Ils se divisent en 2 catégories : les macro-éléments et les oligo-éléments. Les macro-éléments sont le calcium, le phosphore, le potassium, le sodium, le chlore et le magnésium. Les oligo-éléments sont le fer, le cuivre, le zinc, le manganèse, le sélénium et l’iode.

Le calcium (Ca) et le phosphore (P) sont les principaux constituants du squelette. Dans le livre qui nous a été remis pendant la formation il est indiqué que le rapport Ca/P doit se situer entre 1 et 2. J’ai pu lire d’autres valeurs légèrement différents (entre 0,9 et 1,5 par exemple sur ce site. Oui il y a beaucoup de con*eries sur les forums, mais certains contiennent néanmoins des infos intéressantes au milieu du reste !).

Les vitamines.

Certaines sont liposolubles (dans la graisse donc) : ce sont les vitamines A, D, E, K.
Les autres sont hydrosolubles (dans l’eau) : c’est le cas des vitamines B et C.

En cas de surdose, les vitamines liposolubles s’accumulent dans l’organisme du chat et sont potentiellement toxiques.

L’article étant déjà très dense, je ne m’attarde pas sur les vitamines aujourd’hui mais je pourrai y revenir si cela vous intéresse d’en savoir plus. N’hésitez pas à me le faire savoir !

Je pense également parler plus précisément du choix de l’alimentation et du décryptage des étiquettes dans un prochain article. Je suis moi-même en train de revoir l’alimentation de mon chat, en surpoids (mais attention, pas encore obèse, ouf !) et j’ai du coup pas mal de chose à raconter à ce sujet !

Poster un Commentaire

8 Commentaires sur "Quelques infos de base sur la nutrition féline."

avatar

Marguerite Verte
Invité
1 année 10 mois plus tôt

C’est vraiment très intéressant ton article, j’y ai appris beaucoup de choses. Il est clair que notre chatte est en surpoids, nous essayons de la rationner, mais son appétit est très changeant. Parfois elle mange presque sur 2-3 jours et d’autres fois sa ration est terminée en un avant-midi et elle nous harcèle tout le reste de la journée pour en ravoir une ration! D’un autre côté, elle va à l’extérieur et nous ne pouvons contrôler ce qu’elle y consomme, ce qui peut expliquer que lors de jours de chasses fructueux, elle ne touche pas vraiment à ses croquettes!

Robin
Invité
1 année 10 mois plus tôt

Quand je pense qu’un jour on m’a traité de « sans-cœur », de « tortionnaire » à la solde des lobbies de la viande ou je ne sais quoi… Juste parce-que j’ai rappelé à des vegans qu’un chat est carnivore.. Je suis vraiment content de lire un article comme ça! 😀

faire garder mon chat
Invité
1 année 7 mois plus tôt

Merci Polly pour cet article très complet et bien utile!

wpDiscuz