Le salon Naturissima / Artisa à Grenoble.

Depuis ce matin ce tient à Grenoble Naturissima, le salon bio et nature de la « capitale des Alpes ». Il est couplé avec Artisa, qui lui, propose à tout un tas d’artisans de nous faire découvrir leur travail.

naturissima_grand

J’ai profité d’une invitation glanée un peu par hasard dans les méandres du net pour m’y rendre dès l’ouverture ce matin (l’entrée est à 6 euros en tarif normal, et 4 euros pour les billets réservés via le site de l’évènement).

Je n’y étais pas retournée depuis un an ou deux et j’avais envie cette année de voir quelques stands en particuliers. Je comptais également en profiter pour jeter un œil du côté Artisa, afin de pourquoi pas dénicher un ou deux cadeaux de Noël.

Je ne vous cache pas que j’ai été plutôt déçue par Artisa où j’ai trouvé que les exposants n’étaient pas variés du tout. Il y avait pas mal de poteries et raku, mais surtout énooooormément de bijoux et de créateurs de vêtements que j’ai tous trouvé dans le même esprit. Difficile de sortir du look ultra-coloré, façon lutin des bois, tout à fait dans le cliché hippie/babacool qui ne me parle absolument pas.
J’ai beau chercher à me tourner le plus souvent possible vers des créateurs indépendants pour mes vêtements et mes bijoux, je ne dois pas avoir le même look que la majorité des personnes avec lesquelles je partage ces valeurs, car je trouve très rarement (en France) des petites marques qui me correspondent !
Difficile d’aimer le métal et de s’habiller en noir quand on est du côté naturel de la force visiblement !! 🙂

Du côté Artisa donc, j’ai quand même trouvé les plastrons en plumes d’Olijay vraiment très beaux. Et il y avait également une potière/ céramiste qui proposait des services à thé minimalistes, d’un blanc immaculé, très sobres et carrément chouettes, ainsi que des pièces décoratives contemporaines (il me semble bien que c’est Karen Petit).

Passons maintenant au côté Naturissima, celui qui m’intéressait en priorité.

J’ai de ce côté-là trouvé que les stands étaient plus diversifiés, des associations côtoyant des savonniers, vignerons ou encore boutiques de mode éthique.

Je comptais particulièrement sur le stand Modetic par lequel j’ai été finalement déçue car il ne proposait pas beaucoup d’articles mais qui m’a permis de découvrir l’existence d’une boutique à Grenoble !
Moi qui était persuadée qu’il n’y en avait qu’une seule à Romans, je compte maintenant bien aller faire un tour du côté des casernes de Bonne !

J’ai également fait un détour pas le stand Bionat car je voulais voir leurs chaussures en vrai, et tout particulièrement cette paire de bottes : bristolLà franchement, aucune déception, je les ai trouvé encore plus jolies en vrai, la qualité est impeccable. Si vous n’êtes pas vegan et que vous cherchez des bottes en cuir tannées végétalement, fabriquées artisanalement et ressemelables, c’est peut-être la solution pour vous !

J’ai été très intéressée par le stand du club entomologique dauphinois Rosalia avec ses magnifiques insectes et je vous incite également FORTEMENT à aller faire un tour du côté du stand de l’association Cosa Animalia, qui œuvre pour la protection animale à Grenoble. N’hésitez pas à aller déposer une petite pièce dans leur tirelire, ils en ont besoin.

Je cherchais une brosse à cheveux en fibres végétales (et un peigne en bois) mais là, je n’ai trouvé qu’un seul stand en proposant et il n’y avait pas de quoi faire mon bonheur malheureusement.

Pour les amateurs de bonnes boissons, vous pourrez également trouver du Crozes Hermitage et de la Clairette de Die bio (je suis drômoise d’origine alors je prêche un peu pour ma paroisse là 😉 ).

Je ne me suis pas tellement attardée sur les produits de beauté et cosmétiques bio car je n’avais besoin de rien, mais il y avait de quoi faire : karité, huiles essentielles, produits de la ruche etc…

J’ai globalement trouvé qu’il y avait beaucoup de choses intéressantes mais le salon n’est tout de même pas très attrayant dans l’ensemble et je n’ai pas tellement eu envie de m’y attarder. J’avais prévu d’y passer environ 2h / 2h30. Je suis finalement partie au bout d’une petite heure.
Peut-être est-ce finalement parce que je sais maintenant exactement ce que je veux, et que je suis également bien renseignée sur les produits naturels et les actions des associations ? Je ne sais pas vraiment, mais je reste sur une impression mitigée du coup.

Si vous souhaitez aller y faire un tour, le salon est ouvert jusqu’à dimanche (le 30 novembre), de 10h à 19h30 (avec une nocturne vendredi jusqu’à 21h30).

Et n’hésitez pas à venir me donner vos impressions !

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "Le salon Naturissima / Artisa à Grenoble."

avatar

Aurélie
Invité
Aurélie
2 années 11 mois plus tôt

Je suis allée sur le salon Artisa pour la première fois cette année ( je viens d’emménager sur Grenoble ) et j’ai été séduite par ce salon j’y ai découvert des créateurs Olijay, les Galinettes, Karen Petit (juste magnifique). Je suis d’accord avec toi pour ce qui est fringues on dirait que la mode ethique bio se résume au sarouel baba que l’on voit sur les marchés !
Par contre je partage une bonne adresse que je viens de découvrir sur Grenoble la boutique DING DINGUE DONG rue Lakanal une créatrice qui fait et vends ses créations.

trackback

[…] Tous les ans à Grenoble se tiennent conjointement deux salons : Artisa et Naturissima ; le premier étant dédié aux métiers d’art, le second à l’environnement et à un mode de vie sain et éthique. J’y avais déjà fait un tour l’an dernier et j’avoue que j’étais restée sur une impression très mitigée (vous pouvez lire mon compte-rendu ici). […]

wpDiscuz