Road-trip en Islande (5/6) : la péninsule de Snæfellsnes.

Non, vous ne rêvez pas : on repart enfin en Islande pour la fin du voyage ! Laissé en suspens depuis un an maintenant, le road-trip reprend aujourd’hui son cours sur le blog pour les deux dernières étapes !

Nous nous étions quittés après une journée et une nuit mouvementées où nous avions pu admirer les aurores boréales près d’Akureyri tout au nord du pays ; il est maintenant temps de nous diriger vers l’ouest et la péninsule de Snæfellsnes.

Au programme du jour : environ 5 heures de route pour rallier la petite église noire de Búðir que je tiens absolument à voir !

Après nos péripéties de la nuit, nous ne partons pas très tôt en ce 25 avril et décidons de faire une escale à Blönduós pour nous restaurer un peu. La ville en elle-même ne semble pas plus accueillante que ça mais on y trouve tout de même un musée du textile que j’aurais bien visité pour observer les anciennes broderies islandaises et les costumes traditionnels. Mais à cette période de l’année, il aurait fallu réserver et nous n’avons de plus pas vraiment le temps. Nous admirons donc simplement l’église contemporaine que je trouve personnellement superbe.

blonduos_blogbionature (1)blonduos_blogbionature (2)

Cap ensuite à l’Ouest, direction Borgarnes, grosse (!) bourgade d’environ 2000 habitants, elle est surtout  située sur l’une des premières zones de peuplement en Islande et propose pas mal de choses à faire.
Malheureusement pour nous, la saison touristique n’ayant pas encore commencé, nous arrivons trop tard pour visiter le musée de la colonisation, apparemment très chouette pour qui s’intéresse aux Sagas.
Nous faisons un petit tour rapide mais la pluie et le froid nous poussent finalement à regagner notre Grosse Dondon rapidement après avoir observé d’anciennes maisons aux toits de tourbe.

borgarnes_blogbionature
Nous n’avons pas encore vraiment décidé du programme de la fin de la journée, mais il est déjà 17h, le ciel est bas, la visibilité vraiment mauvaise.
Nous nous dirigeons donc vers la péninsule de Snæfellsnes sans réellement savoir où nous allons nous arrêter. Les paysages que nous traversons me font penser au nord de l’Écosse mais la vue reste désespérément bouchée.
Impossible même d’apercevoir le fameux Snæfellsjökull, un volcan surmonté d’une calotte glaciaire culminant à 1446m d’altitude.
Son nom ne vous dit peut-être rien, mais c’est pourtant bien lui qu’évoquait Jules Verne dans son Voyage au centre de la Terre !

Nous traçons et finissons par arriver plus vite que prévu près de la petite église noire de Búðir qui me faisait tant rêver sur bien des photos et que nous découvrons enfin en vrai !
Nous sommes complétement seuls, personne à l’horizon, malgré la présence d’un petit hôtel tout proche. Nous garons donc tranquillement le camping-car pour passer la nuit ici.
Je suis ravie de pouvoir observer à nouveau le temps et la lumière changer, puis la nuit tomber comme j’avais beaucoup aimé le faire déjà à Vík au début du voyage, ou encore sur la rive de la lagune glaciaire de Jökulsárlón.

budirhotel_budirchurch_blogbionature

budir_nuit_blogbionature

Le lendemain matin, après un bon petit déjeuner avec vue sur l’église, nous redémarrons la Dondon, pour partir à la découverte des falaises de Malarrif et de leurs colonies d’oiseaux, puis de la plage de Djúpalónssandur qui s’avérera être un gros gros coup de cœur pour moi. Entre le sable noir, le bruit des vagues, les formations rocheuses imposantes rappelant un peu celles de Dimmuborgir, tout m’a plu ici.
Le parking bien aménagé (avec des toilettes, c’est suffisamment rare en Islande pour être souligné !!!) laisse par contre craindre une fréquentation importante pendant la pleine saison. De notre côté, même si nous avons croisé un peu de monde, il n’a pas été difficile de nous isoler sur la plage et d’être tranquilles pour prendre nos photos et profiter de la force de cet endroit.

djupalonssandur_blogbionature

blogbionature_malarrif_falaises

Nous repartons ensuite pour le reste du tour de la péninsule, toujours sans réussir à apercevoir le volcan ! Les villages de pécheurs se succèdent : Hellissandur et ses quelques maisons aux toits de tourbe, Ólafsvík et sa forte odeur de poisson…
Puis le temps se dégage un peu en arrivant vers Grundarfjörður et le Kirkjufell, très probablement le site le plus célèbre de la péninsule.

Nous poussons ensuite vers Stykkishólmur qui se révèle être une charmante bourgade avec ses bâtiments colorés datant de la fin du XIXe, et son atmosphère un peu désuète comme je les aime ! Là encore, une grande église contemporaine (en forme d’os de baleine) domine la ville.

Astuce : Stykkishólmur bénéficie d’un wi-fi gratuit dans toute la ville

kirkjufell_stykkisholmur_blogbionature

Nous bouclons ensuite notre tour en passant par Borg á Mýrum, tout près de Borgarnes, et son petit cimetière abritant une pierre tombale gravée de runes… que nous ne réussirons pas à trouver  !

Après une nouvelle journée bien remplie, il est temps de prendre la direction du sud et de nous rapprocher un peu de Mosfellsbær, où je souhaite faire une petite étape pour acheter de la laine chez Álafoss avant de rentrer à Reykjavík.
Le trajet est réalisable en moins d’une heure depuis Borgarnes en empruntant le tunnel payant mais nous décidons d’en profiter encore un peu et de longer le Hvalsfjördur afin de trouver un endroit pour passer la nuit.
Ce sera finalement près d’une ruine et d’une cascade, avec des eiders pour voisins !

Notre périple touche presque à sa fin mais il nous reste encore à découvrir la capitale et le cercle d’or. Stay tuned !


Pour relire les épisodes précédents, c’est par là :

  1. Du Blue Lagoon à Vík et ses plages de sable noir.
  2. Cap sur la lagune glaciaire de Jökulsárlón.
  3. Au Nord toute !
  4. Baleines fantômes et aurores boréales.

islande5_header_blogbionature

 

Poster un Commentaire

2 Commentaires sur "Road-trip en Islande (5/6) : la péninsule de Snæfellsnes."

avatar

Chibi
Invité
4 mois 28 jours plus tôt

Ah ben nous avons fait quasiment le même tour! Sauf que cette péninsule, nous n’y avons passé qu’une seule journée et une nuit (après avoir cherché un camping qui avait visiblement disparu xD)
Je me souviens qu’il y avait un vent à décorner les boeufs et c’est sur la route vers Borgarnes qu’on est tombé sur une petite piscine municipale avec des bains aux algues naturelles… *__* Trop bien, ça coûtait 3x rien et c’était super chaud, en plein air, un vrai petit paradis ^^

wpDiscuz