La grosse machine des courses colorées.

Hello ! J’espère que vous avez passé un bon week-end, malgré la météo capricieuse !
De mon côté, j’ai participé hier à un événement un peu inhabituel pour moi : la Run’BowColors de Grenoble. Mais si vous savez, cette course de 5 km d’où l’on ressort tout colorés !

Bon, comme vous pouvez peut-être vous en douter, mon avis n’est pas exactement le même que celui de beaucoup d’autres participants… J’ai du coup décidé de vous faire partager mes impressions là-dessus afin que vous puissiez avoir un autre son de cloche !

J’avoue que ce genre de course m’intriguait depuis un bon moment. Et, bien que ce soit à l’opposé de ce que j’aime normalement, je trouvais tout de même que ça avait l’air plutôt drôle. Du coup, je n’ai pas hésité longtemps lorsque j’ai pu tenter de gagner ma place grâce à un concours… et j’ai vraiment été super contente lorsque j’ai été tirée au sort !

Je ne me serais en effet très probablement pas inscrite sinon car, en plus de la distance vraiment trop courte, je trouve le tarif totalement prohibitif. 30 euros pour 5km et deux boissons… bon, on est d’accord, non ? Ça sent l’évènement marketing à plein nez !

Bref ! Je me retrouve donc à aller retirer mon pack samedi sous la pluie et là, je commence sérieusement à prendre la mesure de la chose. Ce fameux pack est donc constitué d’un petit sac à dos étanche en plastique made in China, d’un t-shirt blanc made in China emballé dans un autre sachet plastique, d’un tour de cou synthétique made in China, lui aussi dans son propre sachet plastique, et d’une paire de lunettes toujours en plastique, toujours made in China et toujours dans un sachet plastique supplémentaire…
Ça commence à faire vraiment beaucoup de plastique et beaucoup de déchets pour 5 malheureux kilomètres. Il n’y a guère que l’éco-cup consignée qui tire un peu son épingle du jeu.

colorrun_blogbionature

Alors oui, je sais que les autres courses ne sont bien souvent pas vraiment ce que l’on peut qualifier d’écolo non plus mais là, on frise l’overdose. Au moins mon t-shirt Run In Lyon est à ma taille et il n’était pas emballé dans un sachet supplémentaire ; et je suis bien contente d’avoir une médaille pour me rappeler ce bon souvenir.

Et la course alors ? Nous étions 7000 participants et clairement, le but n’était pas de courir (la course n’est pas chronométrée) mais bien de faire la fête ! Cela fait partie du concept et je n’ai donc pas été surprise 😉 J’avoue que cette ambiance de dancefloor géant ne m’a pas emballée du tout mais c’était prévisible. Ça n’est qu’une histoire de goûts après tout !
Par contre, j’ai été déçue de constater que le parcours, vendu pour 5km, n’en faisait en réalité que 4 d’après ma montre TomTom qui est en général plutôt juste.
De plus, il n’était pas passionnant et j’ai trouvé que les passages dans les color-zones n’étaient pas forcément au top. Certains coureurs se retrouvaient avec de pleines poignées de poudre rose, bleu, verte ou rouge dans la figure (merci le tour de cou pour se protéger le nez et la bouche !), alors que d’autres passaient presque à travers sans être colorés.

Ces fameuses poudres sont constituées de fécule de maïs et de colorants supposément sans danger, ni pour la santé, ni pour l’environnement (mais elles font cependant polémique) et je n’ai pour ma part pas eu de mal à tout faire partir, mais ça n’est visiblement pas toujours le cas de tout le monde !
Par contre, il était tout à fait regrettable qu’il n’y ait pas de poubelles dans la zone d’après-course pour jeter les bouteilles d’eau fournies à l’arrivée (s’il y en avait je ne les ai jamais trouvées).

Comme on pouvait s’y attendre, cette course est très loin d’être écolo et c’était même nettement au-delà de ce que j’imaginais malheureusement…

Vous l’aurez donc compris, l’an prochain, ce sera clairement sans moi car c’est vraiment beaucoup trop éloigné de mes valeurs et je préfère en plus largement l’ambiance des courses « normales ». J’ai d’ailleurs super hâte de courir mon premier semi-marathon à Oslo au moins de septembre !

Et vous alors, vous avez déjà participé à ce type d’évènement ?

Poster un Commentaire

3 Commentaires sur "La grosse machine des courses colorées."

avatar

Claire
Invité
1 année 2 mois plus tôt

Je n’ai jamais participé

Running - Greener Daddy
Invité
1 année 6 jours plus tôt

Bonjour
Merci pour ce retour d’expérience qui aura finalement terminé de me convaincre de NE PAS y participer ^^
J’aurais eu les mêmes réactions que toi 😉

wpDiscuz