Les salons Artisa et Naturissima 2015 (part 1).

artisa-blogbionature

Tous les ans à Grenoble se tiennent conjointement deux salons : Artisa et Naturissima ; le premier étant dédié aux métiers d’art, le second à l’environnement et à un mode de vie sain et éthique.
J’y avais déjà fait un tour l’an dernier et j’avoue que j’étais restée sur une impression très mitigée (vous pouvez lire mon compte-rendu ici).

Cette année, ayant reçu une invitation de la part du très chouette site grenoblois C’est fait ici (qui promeut l’artisanat local), je n’avais aucune excuse pour ne pas y retourner afin de voir si je restais sur cette impression !

J’ai décidé cette année de scinder mon compte-rendu en deux afin de le rendre un peu moins indigeste 😉
Je vous propose donc de commencer aujourd’hui par un petit tour d’horizon du salon Artisa, au sein duquel j’ai repéré quelques créateurs sympathiques !

Le salon cette année était placé sous le signe du street art et la galerie grenobloise Lire la suite

Mon bilan après 4 ans au naturel.

maroute_blogbionature

Lorsque j’ai décidé d’ouvrir ce blog, il y a maintenant un peu plus de 4 ans déjà, je commençais tout juste à changer mes habitudes en matières d’alimentation, de beauté, de soins, et de manière plus général de consommation.

Aujourd’hui j’ai donc décidé de dresser un petit bilan afin de partager avec vous mon cheminement et de vous montrer où j’en suis.


Ce bilan sera divisé en 3 parties :

  1. Les nouveaux comportements adoptés sans aucune difficulté.
  2. Ceux pour lesquels la transition a été difficile, ou n’est pas encore assurée.
  3. Et enfin, ceux que je n’ai pas réussi à changer, malgré mes efforts.

1. Commençons donc par les habitudes que j’ai réussi à changer de manière très simple et sans rencontrer de difficultés.
Pour toutes ces habitudes, je préfère objectivement les produits que j’utilise aujourd’hui à ceux que j’utilisais avant, je ne pourrais plus revenir en arrière !

facile

Lire la suite

Non à l’abandon.

cat

Le mois dernier, alors que j’étais dans le train, un peu avant d’arriver à Nîmes, j’ai aperçu par la fenêtre une scène qui m’a particulièrement secouée.

J’ai vu une voiture blanche fermer sa portière et démarrer en trombe en faisant demi-tour.
J’ai ensuite vu un chien essayer de courir après la voiture.
Je n’ai pas compris tout de suite.
J’ai cru que le chien venait d’une maison pas loin.
Il n’y avait pas de maison.
Juste un bout de route qui ne menait nulle part, en bordure de voie ferrée.

Je ne comprends pas, et ne comprendrai jamais, comment un humain peut se comporter d’une telle manière. Comment est-ce possible de se débarrasser de son animal de compagnie, quel qu’il soit ? Chien, chat, tortue…
A quel moment une personne peut-elle en arriver à la conclusion qu’elle va abandonner l’animal qui partage sa vie au bord de route, ou au fond d’une forêt ? Que faut-il avoir dans la tête pour préférer partir en vacances en laissant un membre de la famille sur le côté plutôt, que d’essayer de trouver une solution convenable s’il n’est vraiment pas possible de partir tous ensemble ? A quoi pensent ces gens qui adoptent un animal et s’en débarrassent dès le premier été venu ?

En France, 274 animaux en moyenne sont abandonnés chaque jour. L’été, c’est encore pire. Les refuges sont pleins à craquer, les associations débordées (et pour les chats, c’est la saison des chatons en plus en ce moment).

Les vacances arrivent, s’il vous plaît ne laissez jamais personne croire qu’abandonner un animal peut être une solution.
Certains endroits acceptent les animaux, un membre de la famille est souvent heureux de garder votre petite bête pendant vos vacances, il existe des hôtels pour chats, les gardes d’animaux à domicile sont également possibles (d’ailleurs j’aurai une personne à vous indiquer sur Grenoble dès la fin de l’année 2015 pour ceux que ça pourrait intéresser) etc etc…
En ce qui concerne les pensions, je ne saurais par contre que trop vous conseiller de bien vous assurer avant votre départ que tout est conforme. Ne laissez pas votre animal si vous avez le moindre doute, demandez des avis de personnes ayant déjà eu à faire à l’établissement etc.

madame
N’hésitez pas à faire un tour sur le site de la fondation 30 millions d’amis et à partager au maximum leur vidéo et leur important message qui doit être largement diffusé.

Et si jamais vous trouvez un animal abandonné, voilà ce que vous pouvez faire : Lire la suite

Weleda bioty tour à Grenoble.

weledabiotytour_blogbionature

Vendredi dernier le Weleda Bioty Tour faisait escale pour la première fois dans ma bonne vieille ville de Grenoble !  Et comme j’ai de la chance (oui, oui, parfaitement !), je faisais partie des personnes tirées au sort pour participer à cet évènement 🙂

Le Weleda bioty tour, ce sont des soirées organisées à travers toutes la France pour faire découvrir les gammes de la marque, tout en prenant le temps de se faire coiffer, maquiller, masser etc, tout ça entre filles et autour d’un petit buffet fort sympathique.


Weleda étant une marque que j’apprécie tout particulièrement, j’étais bien contente d’être conviée !
Cependant, je dois avouer avoir eu un peu peur au moment des pré-inscriptions. En effet, quand il a fallu répondre à différentes questions au sujet de notre rapport à la beauté et au maquillage, j’avais eu l’impression que le questionnaire ne laissait que peu de place aux personnes n’ayant pas un usage « classique » des produits de beauté en général, et en particulier du maquillage.
Je m’explique Lire la suite

Fashion Revolution Day : le Rana Plaza et après ?

Il y a deux ans, le 24 avril 2013, au Bangladesh, s’effondrait le Rana Plaza, cet immeuble abritant des ateliers de confections aux pratiques inacceptables (j’en parlais à l’époque ici). 1135 personnes perdaient la vie dans cette tragédie. Plus de 2000 autres étaient blessées.
Aujourd’hui, les victimes ne sont toujours pas entièrement indemnisées, plusieurs millions de dollars manquent encore à l’appel et certaines marques rechignent à payer, Benetton en tête.

Pour que l’on n’oublie pas ce drame et que l’on finisse par arriver à plus de transparence sur les pratiques des marques de mode, un collectif, britannique au départ, puis élargi à environ 70 pays, le Fashion Revolution, propose chaque année de participer à des actions symboliques sur les réseaux sociaux.
L’an dernier il proposait de poster un auto-portrait avec ses vêtements à l’envers afin que l’on voit l’étiquette de la marque pour pousser à la réflexion sur l’envers de la mode.
Cette année, l’idée est de poster une photo avec la pancarte « Je veux savoir » / « Who made my clothes » et, bien entendu, les hashtags qui correspondent.Fashion Revolution_je veux savoirL’initiative est sympathique, après, je ne sais vraiment pas quel peut réellement être son impact…

Une manière par contre très simple de ne plus cautionner toutes ces marques aux pratiques douteuses, c’est tout simplement de les boycotter ! 
Les alternatives existent bel et bien, et il me semble qu’il devient de plus en plus simple de se tourner vers d’autres solutions lorsque l’on a besoin de nouveaux vêtements. Et OUI, on peut se faire plaisir en achetant moins de vêtements, peut-être plus chers parfois c’est vrai, mais également plus durables, et qui ne sont pas issus de l’exploitation d’autres être humains (car c’est bien de cela qu’il s’agit, l’exploitation d’être humains, pour toutes les marques de fast fashion et même leurs grandes sœurs un peu plus « haut de gamme »…).

Du coup, je vous propose aujourd’hui un tour d’horizon de mes propres pratiques et un petit guide des créateurs et marques auxquelles je fais confiance. Lire la suite

Liebster award.

Le 7 janvier, Isis du blog Inspiration Yoga m’avait choisie pour participer au Liebster Award. J’avais été très touchée et me préparais à répondre dans la journée. Et puis, ce 7 janvier, les choses ne se sont pas déroulées comme prévues et nous avons basculé dans l’horreur absolue en quelques minutes.
Presque un mois après, je n’arrive toujours pas à comprendre comment on peut en arriver à pointer une arme sur une personne seulement armée de son humour et d’un crayon. Je ne pense pas qu’on puisse d’ailleurs comprendre un tel acte…

Mais il faut pourtant maintenant bien reprendre le cours des choses et espérer que le bel élan qui a fait suite à ces horreurs saura trouver l’écho nécessaire dans le futur.

Sans transition aucune, j’en reviens donc à mon sujet initial. Et donc le Liebster award, quézaco ?
En gros le but est de faire découvrir à vos lecteurs des blogs que vous aimez, ainsi que leurs auteurs, par le biais d’une sorte de chaine !
Et le fonctionnement de cet award est le suivant:

  1. Citer & remercier le blog qui vous a nommé
  2. Chercher une image de récompense que vous aimez et la poster sur votre blog
  3. Répondre aux 11 questions posées par le blog qui vous a nommé
  4. Lister 11 faits à votre sujet
  5. Nommer 11 blogs
  6. Leur dire !
  7. Leur donner 11 questions.

Je tiens donc d’abord à remercier Isis, qui tient le blog Inspiration Yoga que je lis très régulièrement car j’y apprends plein de choses et que, même si je ne la connais pas dans la « vraie » vie, Isis me semble sincèrement être une belle personne ! Lire la suite

Ma wishlist de Noël.

Je sais bien qu’en cette fin d’année, la grande tendance sur les blogs orientés nature et bio est au minimalisme, à l’upcycling et à la création de ses cadeaux de Noël. Et bien entendu, moi aussi, je partage toutes ces valeurs tendant vers la consommation raisonnée et raisonnable, voire la décroissance.
Même si je n’ai pas confectionné moi-même les cadeaux que je vais offrir dans quelques jours, j’ai néanmoins cette année décidé de ne rien commander hors-Europe, de faire tourner les petites boutiques françaises et de me tourner quasi-exclusivement vers des produits artisanaux et fait main. J’ai d’ailleurs fait quelques petites trouvailles intéressantes mais je ne peux malheureusement pas encore vous en parler, pour ne rien dévoiler aux personnes à qui je vais offrir ces charmantes petites choses et qui passeront peut-être par ici 🙂

J’ai par contre décidé de partager avec vous ma wishlist personnelle bio et éthique du coup ! Peut-être qu’elle pourra vous donner un petit coup de pouce si jamais vous êtes à court d’idée ! Et puis si jamais mon Père Noël passe par-là… Voilà voilà ! Lire la suite

Le salon Naturissima / Artisa à Grenoble.

Depuis ce matin ce tient à Grenoble Naturissima, le salon bio et nature de la « capitale des Alpes ». Il est couplé avec Artisa, qui lui, propose à tout un tas d’artisans de nous faire découvrir leur travail.

naturissima_grand

J’ai profité d’une invitation glanée un peu par hasard dans les méandres du net pour m’y rendre dès l’ouverture ce matin (l’entrée est à 6 euros en tarif normal, et 4 euros pour les billets réservés via le site de l’évènement).

Je n’y étais pas retournée depuis un an ou deux et j’avais envie cette année de voir quelques stands en particuliers. Je comptais également en profiter pour jeter un œil du côté Artisa, afin de pourquoi pas dénicher un ou deux cadeaux de Noël.

Je ne vous cache pas que j’ai été plutôt déçue par Artisa où j’ai trouvé que les exposants n’étaient pas variés du tout. Il y avait pas mal de poteries et raku, mais surtout énooooormément de bijoux et de créateurs de vêtements que j’ai tous trouvé dans le même esprit. Difficile de sortir du look ultra-coloré, façon lutin des bois, tout à fait dans le cliché hippie/babacool qui ne me parle absolument pas.
J’ai beau chercher à me tourner le plus souvent possible vers des créateurs indépendants pour mes vêtements et mes bijoux, je ne dois pas avoir le même look que la majorité des personnes avec lesquelles je partage ces valeurs, car je trouve très rarement (en France) des petites marques qui me correspondent !
Difficile d’aimer le métal et de s’habiller en noir quand on est du côté naturel de la force visiblement !! 🙂

Du côté Artisa donc, j’ai quand même trouvé Lire la suite

On n’est plus des pigeons. Vraiment ?

Hier soir, je suis tombée un peu par hasard sur le reportage que l’émission de France 4 On n’est plus des pigeons consacrait à la cosmétique bio.
Je vous avoue que d’habitude, j’aime bien cette émission, les sujets, le ton général… mais depuis hier je me pose quelques questions !
En effet, je l’écris sans détours : j’ai trouvé le sujet sur les cosmétiques bio complétement à côté de la plaque, bourré de clichés et terriblement mal informé.

Non seulement je trouve ça très dommage mais en plus, comme c’est un sujet qui me touche particulièrement et que je connais bien, j’ai pu repérer tout ça facilement, mais du coup je me dis que pour certains autres thèmes abordés dans l’émission, peut-être que je me fais un peu avoir… un comble pour les pigeons ! Lire la suite

Réduire ses déchets.

Aujourd’hui je vous propose de parler un peu de ce que chacun d’entre nous peut faire, de manière simple, afin de réduire considérablement sa production de déchets.
Je n’ai pas (encore) lu le livre de Béa Johnson Zéro déchet mais j’applique au quotidien quelques petites astuces qui m’ont permis de ne plus jeter autant de déchets qu’à une certaine époque. Je suis certaine que vous en connaissez (et appliquez) une bonne partie, mais je me propose néanmoins de dresser une petite liste de ce que j’applique personnellement depuis un bon moment maintenant.

1. La première chose que j’ai commencé à mettre en œuvre et qui me semble réellement être la plus simple, c’est l’abandon des sacs en plastique. Très facile à mettre en place, il suffit d’avoir toujours avec soi un petit sac en toile : ça ne prend pas de place, c’est réutilisable très longtemps et en plus, on a l’air bien plus cool qu’avec un vulgaire sac en plastique tout moche ! Et moi j’en profite pour faire de la pub pour mon disquaire préféré au passage…
Ça marche pour toutes les petites courses et pour les plus grosses, le panier en osier ou le sac à dos fonctionnent très bien !

01. sacs
J’ai aussi réduit ma consommation de sacs poubelles en réutilisant celui qui est à l’intérieur de ma poubelle de tri. Étant donné qu’il ne se salit pas, j’utilise toujours le même depuis des mois, et je le vide simplement dans le conteneur une fois plein. Je trouve personnellement que c’est plus pratique que de descendre la poubelle entière, mais cela peut aussi se faire bien entendu 🙂
Je pense d’ailleurs récupérer un sac en toile de jute type sac de postier ou sac à patates un de ces jours !

2. La seconde chose que j’ai faite quand j’ai voulu réduire mes déchets, c’est de supprimer les cotons à démaquiller à de les remplacer par des lingettes réutilisables.

02. cotonsJ’étais passée aux cotons bio depuis un moment mais je trouve les lingettes (en eucalyptus pour ma part) beaucoup plus douces et moins agressives pour ma peau. J’ai donc fait d’une pierre deux coups !

J’ai également supprimé le papier essuie-tout, j’utilise de vieux chiffons et torchons pour faire le ménage (par contre, oui il faut effectivement les laver et cela consomme de l’eau). Lire la suite