Mise au point.

blogbionature

Pas de véritable article aujourd’hui, juste une petite mise au point pour clarifier deux trois trucs qui me tiennent un tout petit peu à cœur quand même.

Si vous avez l’œil un peu affûté, vous aurez remarqué que le header (l’en-tête) du blog vient de changer d’apparence, tout comme le logo (la petite pastille verte) qui s’affiche sur mon profil Instagram ou encore lorsque je commente sur vos blogs.

J’ai en effet reçu hier un court message m’indiquant, je cite (ceci est un copier-coller) :
« La marque « Le blog bio » est dûment enregistrée à l’INPI. En utilisant ce nom pour votre site, vous vous exposée à une violation de droit sur une marque. »

Effectivement, après vérification, je constate que cette personne dont je ne connaissais pas l’existence a bien déposé la marque à l’Inpi en octobre 2018 ; son site internet datant lui de 2017. Elle a par ailleurs créé son entreprise en mai 2019…

Je me permets donc simplement de rappeler ici que je ne remets pas en question la légalité de la demande de cette personne. Ce qui me chagrine c’est la façon de procéder, surtout lorsque l’on vient me dire, je cite toujours : « L’erreur est humaine et une veille d’information demande du temps, personne ne vous dispute ».

Pour que les choses soient bien claires pour tout le monde :

    1. Mon blog a été créé en 2011.
    2. Son titre n’a jamais changé jusqu’à aujourd’hui et a toujours été « Le Blog Bio ».
    3. Son url est passée de blogbionature.wordpress.com à blogbionature.com en 2016 quand j’ai fini par acheter le nom de domaine.
    4. Le précédent header utilisé ici avec le petit oiseau et les mentions « Le Blog Bio, le blog eco-friendly made in Grenoble » datait très précisément du 18 avril 2016.
    5. Le blog de cette personne a vu le jour en 2017 (elle le mentionne explicitement dans sa page « A propos »).
    6. Le dépôt de la marque « Le Blog Bio », date, lui, d’octobre 2018.

En mettant ces quelques dates bout à bout, je ne suis pas tout à faire certaine que la personne ayant mal effectué sa veille ce soit moi.

Pour compléter tout cela, je précise qu’aucun de mes partenaires ne m’a jamais contactée en pensant s’adresser à elle, il n’y a jamais eu de confusion qui aurait pu lui porter préjudice.

Contrairement à cette personne, j’ai fait d’autres choix pour mon blog, et n’ai jamais souhaité en faire mon métier principal (j’en ai déjà deux, merci). Depuis sa création, j’ai présenté des produits que l’on m’a envoyés mais je n’ai, en 8 ans d’activité je le rappelle, accepté d’effectuer qu’un seul billet sponsorisé et inclus qu’un seul code affilié. Ce qui ne veut pas dire que je n’en ferai jamais, simplement que j’ai d’autres priorités.

Je comprends bien que cette autre personne souhaite faire de son site son gagne-pain à temps complet et c’est très bien. Je trouve simplement dommage que l’on se sente obligé de menacer de poursuites quelqu’un dont on a emprunté et déposé le nom sans l’en avertir au moment des faits.
Cela ne me dérange en aucune manière d’ajouter le mot nature au titre du blog car il fait déjà partie de son adresse depuis le tout début, et que cela a toujours été le nom d’utilisateur associé à tous les réseaux sociaux que j’aie pu avoir pour ce blog.

Donc à partir d’aujourd’hui, cet espace sera le Blog Bio & Nature, rien d’autre ne changera, je continuerai à vous présenter mes coups de cœur futiles et mes réflexions parfois plus subtiles avec le même ton, je continuerai à ne pas inclure de lien Amazon dans mes idées cadeaux à Noël même si moi aussi je commande chez eux parfois, personne n’est parfait  que voulez- vous, et je vous promets aussi de ne jamais vous demander d’ajouter un soutien financier à mon blog à votre liste de bonnes résolutions pour la nouvelle année. 😉

Peace.

Un peu de musique !

header_emmaruthrundle

Avant de revenir vous parler cosmétique bio avec 2 produits que j’ai particulièrement appréciés ces derniers temps, course à pied, et probablement voyage, j’ai décidé assez logiquement en ce 21 juin de partager un peu de musique avec vous !

Lors de mes précédents articles à ce sujet, je vous avais proposé de remonter un peu dans le temps afin d’écouter ou ré-écouter deux morceaux de Green Day et Eddie Vedder qui m’avaient accompagnée il y a déjà quelques années de cela et que j’apprécie toujours autant.

Aujourd’hui, je vous invite à découvrir une artiste un peu plus récente et certainement plus confidentielle : Emma Ruth Rundle.
Son dernier album, On Dark Horses, sorti en septembre dernier, est pour moi l’un des deux meilleurs de l’année 2018, juste à côté du fantastique Our Row Heart de Yob.

Je suis capable de parler musique pendant des heures, mais comme à chaque fois que j’évoque le sujet ici, et comme je sais que ça n’est pas vraiment le cœur du blog, je vais me contenter de quelques mots et surtout vous laisser avec du son !

Les morceaux d’Emma Ruth Rundle sont extrêmement personnels et son précédent album, bien que très beau, était truffé de textes carrément déprimants.
Apparemment si sa composition semblait avoir été cathartique pour son autrice, le fait de devoir rejouer les morceaux sur scène soir après soir, avait au contraire renforcé son sentiment de malaise. Du coup, lors de la composition de On Dark Horses, elle a volontairement décidé d’attaquer le problème sous un autre angle et de transformer ses expériences négatives en textes émancipateurs et ouvrant sur de nouvelles possibilités.

Pour moi cette démarche se rapproche de la pratique régulière de la méditation et de la gratitude, et je suis convaincue que l’on peut influencer notre quotidien de manière positive (comme négative) en s’entraînant à focaliser notre attention sur certaines choses plutôt que d’autres. Le but n’étant pas d’ignorer ou d’effacer les difficultés, mais de les remettre à leur juste place pour laisser à tout le reste l’espace nécessaire pour s’exprimer.

Sur cet album donc, elle se concentre sur le fait que les dés ne sont jamais jetés (In the wake of strange beginnings, we can still stand high dans Dark Horse), que les obstacles peuvent être dépassés (l’album dans sa globalité), et qu’il y a même des moments de grâce (We outshine the sun, we outrise the moon dans Light Song), tout en reconnaissant la dualité des choses (Sometimes this place is a prison and sometimes a palace dans Races qui est mon morceau préféré de l’album), et la place que la maladie mentale et l’anxiété peuvent prendre (tout le morceau d’ouverture, Fever Dreams).

Je trouve pour ma part tout ça très inspirant et je crois dur comme fer que les musiciens de cette trempe sont les véritables alchimistes, capables de transformer le plomb en or.

Et je vous laisse donc avec tout l’album pour le week-end ! 😉

A la découverte de la Savonnerie de Grenoble.

savon-le-grenoblois-header

Mardi dernier j’ai eu la chance d’avoir l’équipe de la Savonnerie de Grenoble pour moi toute seule et ils m’ont avec une extrême gentillesse fait visiter les coulisses de leur labo !

Celles et ceux qui me  suivent régulièrement savent que j’utilise leurs produits depuis un bon moment maintenant, et en particulier le savon liquide à l’olive que je trouve en vrac à la Bonne Pioche.

Si j’étais déjà convaincue par la qualité des savons, je n’avais absolument aucune idée de qui se cachait derrière, ni de la façon dont ils étaient réellement fabriqués. C’est donc tout naturellement que j’ai accepté leur invitation à venir découvrir tout ça.

savonnerie de grenoble

Installée dans ses nouveaux locaux du quartier Mistral à Grenoble, l’équipe est aujourd’hui constituée de six personnes et lorsque j’y suis allée le labo venait tout juste d’être étoffé par l’arrivée de nouvelles cuves, développées spécialement pour la savonnerie afin de faciliter la production.

Mais au début de l’aventure, en 2016, ils n’étaient que deux.
Fred et Franck, les deux créateurs, avaient alors décidé de modifier leurs habitudes, de se lancer dans une nouvelle expérience professionnelle en accord avec leurs valeurs, et de s’affranchir de la cosmétique traditionnelle.

L’idée de fabriquer du savon est alors venue naturellement, en se rendant compte qu’il est tout simplement  l’un des quelques produits vraiment indispensables du quotidien, utilisé par tout le monde à un moment ou à un autre de la journée.

Dès le début, la volonté de proposer des produits naturels, bio et sains est là. Les compositions doivent être simples, efficaces et compréhensibles ; les matières premières de qualité et aussi locales que possible.

Trois ans plus tard cette volonté n’a pas bougé et les produits sont même certifiés Nature et Progrès, le label à mon sens le plus fiable et exigeant.
100% des ingrédients sont bio, exempts d’OGM, l’huile de palme et ses dérivés sont bannis, les ingrédients issus de la pétrochimie sont interdits, les produit sont cruelty-free (mais pas forcément vegan) etc.
En plus de tout cela, le label propose des garanties en matières de gestion de l’énergie, des déchets, des emballages etc.

blogbionature_savonnerie-de-grenoble (10)

Si la fabrication des produits par nos savonniers reste toujours totalement artisanale, le projet s’est tout de même étoffé au fil du temps !

En effet, deux activités distinctes se partagent aujourd’hui le labo afin de proposer des produits différents et complémentaires.

Il y a tout d’abord la Savonnerie de Grenoble et sa gamme traditionnelle de savons qui Lire la suite

« Plantes pour tous » revient à Grenoble !

plantespourtous_grenoble_blogbionatur

Hello, hello ! Je sais qu’il y a parmi vous beaucoup d’amateurs de jardinage et de jolies plantes.
Je sais aussi qu’il n’est pas toujours facile de trouver de quoi fleurir et verdir son intérieur ou son petit balcon lorsqu’on habite en centre ville et qu’on n’a pas forcément de moyen de transport pratique pour se rendre en jardinerie.
Et je sais enfin que parfois certaines plantes peuvent paraître chères à l’achat.

Si vous habitez à Grenoble et que vous vous reconnaissez dans l’un de ces cas de figure, voici une bonne nouvelle pour vous : Plantes pour tous revient s’installer à la caserne de Bonne pour la troisième fois jeudi 2, vendredi 3 et samedi 4 mai !

Pour celles et ceux qui étaient déjà présents lors de la dernière vente, vous aurez cette fois le plaisir de retrouver un espace plus grand et plus lumineux ; pour les autres, c’est le moment de venir enfin voir de quoi il retourne !

La boutique éphémère sera ouverte jeudi de 16h à 20h, ainsi que vendredi et samedi de 9h à 19h.

Le concept Plantes pour tous est très simple : proposer toutes sortes de plantes aux prix abordables de 2, 5 et 10 € pour la majorité d’entre elles, et parfois un peu plus pour les grands modèles et les plantes exceptionnelles. Les prix restent néanmoins toujours intéressants.

Le choix est vaste et vous trouverez en effet un peu de tout : des petites succulentes aux plantes aromatiques bio, en passant par la très à la mode monstera deliciosa, ou encore différents types de palmiers et ficus.

Vous pourrez également retrouver des pots en terre cuite et le fertilisant naturel rhône-alpin certifié par Nature & Progrès La Belle Bouse !

56976910_2344692855816131_2118643299089645568_o

J’y serai pour ma part jeudi en fin d’après-midi et comme je suis actuellement en train d’aménager un carré potager et un petit espace de culture sur ma terrasse, je compte bien rapporter quelques plantes aromatiques et probablement un peu de fertilisant pour compléter tout ça !
Moi qui n’avais pas la main verte du tout, je me surprends à réussir à faire enfin pousser des choses et à m’y intéresser de plus en plus !

Comme j’ai deux chats, je reste très prudente avec les plantes d’intérieur classiques, malheureusement très souvent irritantes, voire carrément dangereuses pour nos petits félins, mais j’apprécie de plus en plus d’arriver à faire pousser des petites choses qui se mangent et qui restent sans danger pour eux.
Pour le moment, le plant de poivrons initialement cultivé sous la lumière de mon potager connecté Prêt-à-Pousser est un franc succès même après son rempotage il y a quelques mois, et les petits pieds de tomates installés derrières la fenêtre et ayant poussé sauvagement à partir de graines tombées dans le lombricomposteur grandissent à vue d’œil !

Il n’est d’ailleurs pas impossible du coup que je revienne parler de jardinage de temps en temps par ici selon l’avancement de mes propres cultures ! Et en attendant, nous nous croiserons peut-être jeudi lors de la grande vente Plantes pour tous ! 😉

D’ailleurs vous êtes plutôt potager urbain ou plantes décoratives vous ?

 

12 idées pour un Noël « made in Grenoble »

cadeaux_header

J’imagine que cela n’a échappé à personne :  ça y est, Noël approche à grands pas ! Et ça n’est pas pour me déplaire car j’aime beaucoup cette période de l’année.

J’ai décidé aujourd’hui de vous proposer une sélection de douze idées de cadeaux 100% grenoblois. Comme à mon habitude, j’ai privilégié les artisans indépendants, le local, le bio, le zéro déchet. Certaines de ces idées cadeaux s’adressent exclusivement aux grenoblois.e.s, mais la plupart d’entre elles sont également  commandables ! J’ai bien-entendu essayé de penser à tout le monde et de présenter des choses adaptées à tous les budgets.

Allez hop, c’est parti !

Si vos proches et vous aimez le fait-main et les plantes, vous trouverez peut-être votre bonheur de ce côté :

blogbionature_noel_grenoble_1

  • Au Temps des Fées // herboristerie.
    En plus de produits cosmétiques naturels et biologiques, vous trouverez ici de bonnes infusions de plantes concoctées par Stéphane Rossi, docteur en pharmacie et créateur de l’herboristerie.
    Prix : à partir de 6,90€ les 80 ou 90g.
  • Aurélie Morin // céramiste.
    « A l’heure où tout s’accélère, dans l’atelier, c’est la matière qui donne le tempo. »
    Prix : tasses à partir de 13€, vases entre 32 et 58€.
  • My Favorite Thing // objets déco personnalisables faits main.
    Déco mais aussi accessoires de rangement et zéro déchet avec les cotons à démaquiller réutilisables !
    Prix : à partir de 12€ (comptez 35€ pour une housse de coussin personnalisée).
  • Emily’s stuff // pin’s et petits cadeaux.
    Graphiste de formation, Émilie (ma copine de bains nordiques, vous vous rappelez ? 😉 ) imagine de joli pin’s qui suivent les saisons. Mon coup de cœur : le beau chat noir avec sa monstera !
    Prix : entre 9 et 11€.


Pour les gourmands et autres amateurs de bonnes bières et whisky, c’est par ici que ça se passe !
Et il y a même de quoi transporter son goûter en mode zéro déchet et se laver les mains après la dégustation ! Lire la suite

Et si le recyclage de vos cartouches d’impression vous rapportait un peu d’argent ?

header_cartouche

Bonjour à toutes et tous ! On se retrouve aujourd’hui pour un second article dans le cadre de la semaine européenne de la réduction des déchets.

Après les idées simples pour réduire le volume de nos poubelles domestiques que je vous proposais dans mon précédent article, je vous présente aujourd’hui une solution elle aussi très facile à mettre en œuvre et pourtant encore relativement méconnue du grand public afin de recycler vos cartouches d’imprimante.

Nous sommes en effet nombreux à posséder une imprimante de bureau à jet d’encre pour notre usage personnel et/ou professionnel. Dans mon cas par exemple, même si j’ai drastiquement réduit son utilisation, je m’en sers encore régulièrement pour imprimer les factures de ma petite entreprise pour les clients que cela rassure de conserver une trace papier de leurs dépenses.

Sauf qu’une fois les cartouches terminées, il est souvent un peu galère de s’en débarrasser quand aucun point de collecte ne se trouve vraiment à proximité. Et c’est ici qu’intervient ma solution du jour : cartouche-vide.fr ! Là où elle s’avère vraiment maline pour vous, c’est qu’en plus de désencombrer votre poubelle d’un déchet parfaitement réutilisable, elle vous permet de récupérer quelques euros au passage ! Lire la suite

Des idées simples pour réduire ses déchets.

dechets_header

Si vous êtes sensible aux questions environnementales, cela ne vous aura peut-être pas échappé, demain débute la semaine européenne de réduction des déchets.

C’est donc dans ce cadre que s’inscrit ce nouvel article car il me semble que c’est un sujet crucial, tout comme celui du climat, qu’il n’est plus possible de prendre à la légère.

Parce que je sais qu’il peut être difficile de savoir par quel bout prendre le problème et qu’il est bien souvent encore compliqué de savoir ce que l’on peut faire à son échelle, je vous propose aujourd’hui de découvrir ou redécouvrir quelques solutions rapides et simples à mettre en place pour réduire très concrètement sa quantité de déchets.

Bien évidemment, je ne peux pas m’empêcher de débuter cet article avec un principe qui me tient à cœur, que vous connaissez déjà, mais qu’il est bon de remettre en avant régulièrement : le meilleur déchet reste toujours celui que l’on ne produit pas ! Cela parait évident mais oui, le meilleur moyen de réduire le volume de ses poubelles reste bel et bien le fait de repenser sa consommation ! De quoi ai-je besoin ? Est-ce vraiment nécessaire ? Vais-je réellement m’en servir ? N’y a-t-il pas un autre moyen de résoudre mon problème ?

Mais pour le reste, on fait quoi alors ?

affiche-serd

  • Dans la salle de bain.

Je commence volontairement par cette pièce car il me semble que c’est celle où l’on peut mettre en place de petites choses efficaces instantanément et où il est possible de voir le volume de sa poubelle décroître extrêmement vite. C’est motivant !

Il est par exemple possible de remplacer bon nombre de produits liquides par leurs équivalents solides facilement trouvables sans emballage (ou au pire du pire, avec un tout petit emballage en carton recyclable sans plastique).
A vous donc les shampoings solides, les savons à froid tout doux pour la peau, les dentifrices solides et rechargeables, voire les crèmes et baumes hydratants solides également !
On trouve maintenant ce genre de produits en magasins bio et quand ça n’est pas le cas, il suffit de prévoir un peu à l’avance et/ou de se coordonner avec des ami.e.s pour passer une commande groupée sur internet.

Ma marque favorite pour les shampoings solides est par exemple Pachamamaï. C’est aussi vers elle que je me tourne lorsque j’achète du dentifrice solide.

Il est également très simple de bannir totalement les cotons à démaquiller et les cotons-tiges à usage unique. Il suffit pour cela de Lire la suite

Grenoble en vrac !

vrac_header

Je vous propose aujourd’hui un article qui sera bien utile aux grenoblois souhaitant réduire leurs déchets mais qui ne savent pas vraiment par quel bout s’y prendre !

L’une des solutions simples à notre disposition pour réduire les déchets que nous produisons réside tout bêtement dans le fait de réduire la quantité d’emballages inutiles entrant dans nos logements. Et pour cela, l’étape cruciale est à mon avis de faire ses courses en vrac le plus souvent possible.

Il y a encore peu de temps, seul le marché pouvait être une alternative zéro déchet ou presque aux courses en grandes surfaces, pour les denrées alimentaires principalement.
Mais depuis un moment maintenant, à Grenoble comme dans pas mal d’autres villes, on voit fleurir les épiceries 100% vrac. Signe que le changement est vraiment en train de s’installer : même les enseignes de grande distribution comme Carrefour ou Casino, mettent en place des rayons vrac (autrefois réservés aux seuls magasins bio) dans leurs supermarchés !

Si comme moi vous tendez plutôt à éviter la grande distribution, voici un petit annuaire d’adresses vrac et zéro déchet de Grenoble. C’est parti !

L’incontournable épicerie vrac et locale de la ville est pour moi La Bonne Pioche.

Je fréquente cette enseigne depuis son ouverture, l’accueil y est toujours sympathique, et comme le magasin est situé en plein centre de Grenoble, il est très pratique de s’y rendre à pied avec son petit caddy à roulettes !

On y trouve quelques fruits et légumes locaux, des céréales pour le petit déjeuner, du thé et du café, des tablettes de chocolats, des bières, des épices, des huiles, du vinaigre, des pâtes, du riz, du quinoa français etc…
Mais également des savons solides et liquides, du papier toilette, des produits d’entretien tout prêt ou des ingrédients pour les fabriquer, des sacs à vrac et des contenants, des produits d’hygiène et cosmétiques solides, du pain, des œufs, des yaourts et du fromage…
Pour ma part, si je n’arrive pas à faire toutes mes courses chez eux, j’y trouve déjà pas mal de choses !

L'épicerie, La Bonne Pioche, ouvrira ses portes à Grenoble en septembre et proposera des produits locaux sans emballage.


LA BONNE PIOCHE
2 Rue Condillac
38000 Grenoble
Ouvert du lundi au samedi, de 10h à 20h


La seconde épicerie vrac de la ville Lire la suite

Que pensez-vous de la lithothérapie ?

lithotherapie_blogbionature_header

Bonjour, bonjour ! Ça y est l’été touche à sa fin, le blog sort de sa torpeur, et je vais pour ma part pouvoir en profiter pour me reposer un peu et faire quelques travaux chez moi après une saison estivale chargée côté boulot !

On se retrouve donc aujourd’hui avec un petit article un peu différent afin de reprendre en douceur. Et pour cette fois, ça n’est pas vraiment moi qui vais vous donner mon avis car c’est bien le vôtre que je cherche à découvrir aujourd’hui !

Je m’interroge en effet depuis un long moment sur la lithothérapie, cette pratique qui consisterait à prendre soin de soi (therapeia) grâce aux pierres (lithos). Sauf que, vous commencez à me connaître un peu, je suis pour le moins dubitative sur la question !
Tout comme les fleurs de Bach, déjà évoquées sur le blog il y a quelque temps, je suis convaincue que l’effet placebo est un point clé de la lithothérapie et je n’exclus pas du tout que cette pratique puisse avoir un effet réel sur les personnes qui y ont recours, cependant je doute néanmoins fortement qu’il y ait quelque chose de tangible, démontrable, scientifique, à en tirer !

chrystal-3004351_1280

Depuis mon enfance, je m’intéresse aux minéraux, j’apprécie beaucoup lorsque je trouve de jolis spécimens lors de mes balades, je parcours toujours avec plaisir les ailes des muséums qui leur sont dédiées, et je songe sérieusement à me remettre à fréquenter les bourses aux minéraux comme je le faisais avant avec mes parents.

Ce qui m’a emmenée à prêter attention aux pierres en premier lieu, c’est la géologie, l’une de mes grandes passions quand j’étais petite. Plus concret et scientifique tu meurs !
Cependant, je m’intéresse également à Lire la suite

Escapade balnéo en Chartreuse chez Oréade.

header_oreade_blogbionature

Bonjour, bonjour !
J’espère que vous allez bien depuis mon dernier article qui, peut-être, vous aura donné envie de dérouler votre tapis de yoga !
Je vous propose aujourd’hui de rester dans cette thématique bien-être en vous faisant découvrir un endroit surprenant et reposant à quelques encablures seulement de Grenoble, au cœur du massif de la Chartreuse : le centre de baléno gourmand Oréade.

Au départ du projet, on trouve Pierre, gérant de l’espace de balnéothérapie, rapidement rejoint par Christine, en charge de la partie restaurant.
Lorsque les premiers clapotis de l’eau se font entendre à Saint Pierre de Chartreuse, il y a maintenant six ans de cela, le centre ne propose alors que deux bains nordiques. Aujourd’hui, fort de son succès, il en compte six ! A cela s’ajoute un sauna, un yourte de détente où l’on peut siroter une tisane locale en sortant des bains, et un espace bien-être où sont proposés différents massages et soins.

chartreuse_blogbionature

Tout est conçu dans le respect de la nature, les matériaux sont durables, les bains et le sauna sont chauffés au bois local.
Du côté de l’espace bien-être, les produits utilisés lors des soins (et que l’on peut également retrouver en vente à l’accueil) sont ceux de la jolie marque bio Douceur Cerise, installée tout près, à Quaix en Chartreuse.

oreade_blogbionature_soins

Le jour où je me suis rendue chez Oréade, mi-mai, le temps était plutôt mitigé, il avait neigé la veille sur les hauteurs où un peu de brume continuait à s’accrocher.
Vous commencez à me connaître : j’ai bien évidemment adoré cette ambiance ! Pour moi, c’est l’idéal pour profiter des bains nordiques et je compte d’ailleurs bien y retourner cet hiver quand il y aura plein de neige afin de m’imaginer un peu en Norvège ! Comme les bains sont chauffés à 38°, aucun risque d’avoir froid ! Et depuis mes expériences islandaises en matière de bains extérieurs, me balader en maillot quand les températures sont négatives ne me fait plus peur !

J’ai également beaucoup aimé Lire la suite