Adopter un chat : méfiez-vous de certaines annonces.

cat_eyes

Si vous avez dans l’idée d’adopter un chat dans les mois qui viennent, ce petit article un peu énervé pourra peut-être vous être utile…

J’ose espérer tout d’abord que ça n’est pas une décision prise sur un coup de tête et que vous avez bien pris en considération le fait qu’un chat (ou tout autre animal d’ailleurs) n’est pas une peluche mais bien un petit être vivant qui sera à vos côtés pendant de longues années, qu’il va falloir soigner en cas de maladie, nourrir, faire garder pendant les vacances, emmener avec vous si vous déménagez etc etc.

Partant du principe que vous savez déjà tout ça (rassurez-moi, c’est vraiment le cas hein ?!), le point que je souhaite soulever aujourd’hui est celui du choix de l’endroit où vous allez adopter votre futur chaton. En fait je veux surtout vous mettre en garde contre les annonces passées par des particuliers peu scrupuleux sur certains sites bien connus.

Le printemps est la période de l’année où il y a le plus de naissances, bien souvent accidentelles et dues à de la négligence (pour éviter cela, rien de plus simple pourtant : FAITES STÉRILISER VOS CHATS !), et où les associations se retrouvent avec des nuées de chatons abandonnés et de mamans gestantes à gérer. En plus de tous les adultes « habituels » bien-sûr…

Mais pendant ce temps, certains particuliers Lire la suite

Cher petit papa Almo Nature… (+ édit du 29/12)

almo

En cette période de fin d’année, je vois fleurir ici et là de nombreuses lettres à ce cher Père Noël pour lui demander tel ou tel cadeau sous le sapin.

Et bien moi cette année (même si j’ai été bien sage et que je veux bien quelques cadeaux utiles et beaux sous mon sapin, faut pas déconner non plus !) j’ai décidé d’adresse ma lettre au petit papa Almo Nature.
Oui Almo, comme la marque italienne d’alimentation pour animaux. Celle qui propose des recettes pour nos chats et nos chiens à priori plus saines que pas mal d’autres. Celle qui possède une liste de produits aussi longue que le bras et plus large que l’Amazone en crue. Celle surtout, qui ne répond pas vraiment aux questions de ses clients….

Depuis le 24 août 2015, je tente en effet d’obtenir des informations sur certains produits car elles n’apparaissent ni sur les emballages, ni sur le site de la marque, qui regorge pourtant de précisions (on s’y perd même un peu je trouve).

J’ai envoyé un long mail avec toutes mes questions, j’ai également Lire la suite

Quelques infos de base sur la nutrition féline.

header_nutrition_chat_blogbionature

Cet été, j’ai suivi une formation officielle afin de passer mon CCAD option chat (certificat de capacité pour personne exerçant des activités liées aux animaux de compagnie d’espèces domestiques).  Je vous reparlerai peut-être de cette formation plus tard si cela vous intéresse mais pour le moment, je souhaite simplement évoquer l’un des sujets que nous avons traités pendant ces 3 jours intensifs avant de passer l’examen : la nutrition féline.

Nous avons eu la chance d’avoir un module très intéressant à ce propos, avec une intervenante passionnante de l’école vétérinaire de Maison Alfort (elle tient également le blog Cuisine à Crocs que vous pouvez consulter).

Comme c’est un sujet qui m’intéresse tout particulièrement mais qui n’est pas toujours très facile à appréhender, il me semble qu’expliquer quelques bases simples ici pourra certainement intéresser et aider d’autres personnes à choisir l’alimentation de leur chat.
Les chiffres que j’avance dans cet article sont ceux qui nous ont été donnés durant la formation (sauf mention contraire et dans ce cas, je précise toujours la source).

Avant de commencer, je souhaite également rappeler une vérité qui semble évidente, mais qui ne l’est visiblement pas pour tout le monde. Contrairement à l’humain, le chat est un carnivore strict (je reviendrai là-dessus un peu plus loin) et n’est donc pas fait pour avoir un régime végétarien. Si vous êtes végéta*ien et que vous n’envisagez pas de donner de chair animal à votre compagnon, s’il vous plait, n’adoptez-pas de chat (tournez-vous peut-être plutôt vers un lapin dans ce cas-là). Pas de nourriture végétarienne pour votre chat ; c’est aussi simple que ça !

Chaque chat est bien entendu différent et selon son âge, son mode de vie, son stade physiologique, une maladie qui peut l’affecter etc, il pourra avoir des besoins différents et bien particuliers.
Je me propose aujourd’hui de vous donner des informations générales qu’il faudra adapter en fonction des particularités de chaque individu. Lire la suite

Non à l’abandon.

cat

Le mois dernier, alors que j’étais dans le train, un peu avant d’arriver à Nîmes, j’ai aperçu par la fenêtre une scène qui m’a particulièrement secouée.

J’ai vu une voiture blanche fermer sa portière et démarrer en trombe en faisant demi-tour.
J’ai ensuite vu un chien essayer de courir après la voiture.
Je n’ai pas compris tout de suite.
J’ai cru que le chien venait d’une maison pas loin.
Il n’y avait pas de maison.
Juste un bout de route qui ne menait nulle part, en bordure de voie ferrée.

Je ne comprends pas, et ne comprendrai jamais, comment un humain peut se comporter d’une telle manière. Comment est-ce possible de se débarrasser de son animal de compagnie, quel qu’il soit ? Chien, chat, tortue…
A quel moment une personne peut-elle en arriver à la conclusion qu’elle va abandonner l’animal qui partage sa vie au bord de route, ou au fond d’une forêt ? Que faut-il avoir dans la tête pour préférer partir en vacances en laissant un membre de la famille sur le côté plutôt, que d’essayer de trouver une solution convenable s’il n’est vraiment pas possible de partir tous ensemble ? A quoi pensent ces gens qui adoptent un animal et s’en débarrassent dès le premier été venu ?

En France, 274 animaux en moyenne sont abandonnés chaque jour. L’été, c’est encore pire. Les refuges sont pleins à craquer, les associations débordées (et pour les chats, c’est la saison des chatons en plus en ce moment).

Les vacances arrivent, s’il vous plaît ne laissez jamais personne croire qu’abandonner un animal peut être une solution.
Certains endroits acceptent les animaux, un membre de la famille est souvent heureux de garder votre petite bête pendant vos vacances, il existe des hôtels pour chats, les gardes d’animaux à domicile sont également possibles (d’ailleurs j’aurai une personne à vous indiquer sur Grenoble dès la fin de l’année 2015 pour ceux que ça pourrait intéresser) etc etc…
En ce qui concerne les pensions, je ne saurais par contre que trop vous conseiller de bien vous assurer avant votre départ que tout est conforme. Ne laissez pas votre animal si vous avez le moindre doute, demandez des avis de personnes ayant déjà eu à faire à l’établissement etc.

madame
N’hésitez pas à faire un tour sur le site de la fondation 30 millions d’amis et à partager au maximum leur vidéo et leur important message qui doit être largement diffusé.

Et si jamais vous trouvez un animal abandonné, voilà ce que vous pouvez faire : Lire la suite

Petit point sur la fourrure.

Le mois dernier, à l’occasion du premier samedi des soldes, avait lieu la « Journée sans fourrure ». L’idée même d’une journée sans fourrure, d’une journée du droit des femmes, ou encore d’une journée internationale contre l’homophobie en fait souvent bondir plus d’un(e).
Je comprends tout à fait pourquoi, et trouve naturellement, moi aussi, que c’est tous les jours que ces combats doivent se mener. Cependant, il me semble intéressant de saisir les opportunités proposées par ces journées nationales et/ou internationales afin de sensibiliser le plus grand nombre à ces sujets, parfois délicats, mais toujours nécessaires. Car oui, ils me semblent tous nécessaires !
Et contrairement à ce que l’on reproche souvent aux défenseur de la cause animale, dans lesquels je m’inclus, il n’est pas du tout incompatible de se soucier à la fois du sort réservé aux humains et aux animaux ! Il me semble même que souvent, savoir faire preuve de compassion envers les animaux est plutôt le signe d’une humanité et d’une bienveillance réelle, s’appliquant à tous sans distinction, femmes, hommes, animaux…

« On reconnait le degré de civilisation d’un peuple à la manière dont il traite ses animaux » Gandhi.

Le mois dernier, donc, j’ai pris part à la journée sans fourrure organisée à Grenoble par l’antenne locale de l’association International Campaigns. De nombreuses discussions ont été engagées avec les passants, donnant parfois lieu à quelques moments intenses. Je pense notamment à cette jeune fille qui s’est mise à pleurer en réalisant d’où venait la fourrure de son col… comme beaucoup, elle ne savait tout simplement pas !

Je me dis donc aujourd’hui qu’il n’est peut-être pas inutile de rappeler ici quelques faits sur la fourrure.

50 à 60 millions d’animaux sont tués chaque année pour leur fourrure.
Sur ces 50 à 60 millions d’animaux, 85 % environ proviennent d’élevages, les autres sont issus du piégeage dans la nature. Lire la suite

JIDA 2014 à Grenoble : le résumé en photos.

Samedi dernier, le 13 décembre, a eu lieu a Grenoble une manifestation contre la fourrure, à l’occasion de la journée international des droits des animaux.
Cette action était organisée par International Campaigns Grenoble. N’hésitez surtout pas à les contacter pour avoir des infos sur les prochaines évènements.

Voici un petit résumé en images de cette journée.

Merci à Lydie, au CALI, à International Campaigns Grenoble pour l’organisation, ainsi qu’à Gaëlle pour les photos.

Et quelques liens sur le sujet de la fourrure :
Une Industrie en plein boom / One Voice
Chiens et chats exploités pour leur fourrure / One Voice
Fighting the International fur trade / Respect for Animals
La Fourrure / Animalter