J’ai testé : la box Evidence.

evidencebox_blogbionature_header

Bonjour, bonjour ! Me voici de retour aujourd’hui pour vous donner mon avis sur une box dont j’avais déjà entendu parler mais que je n’avais pas encore eu entre les mains jusqu’à ce joli mois d’avril : la box Evidence.

Stéphanie, sa créatrice, et moi, partageons pas mal de points communs : l’amour des voyages et de la course à pied, des origines iséroises (même si elle est aujourd’hui basée dans la belle ville d’Annecy), et bien entendu un intérêt certain pour les cosmétiques bio !

C’est donc tout naturellement, et aidée par son compagnon, Romain, qu’elle a décidé de lancer sa propre box, il y a quelques mois de cela (à l’été 2016 si je ne me trompe pas).
Le concept : chaque mois, deux soins adaptés à nos besoins et notre profil, un produit de maquillage dont on choisit la couleur, et une petite douceur. Tous les produits sont biologiques et européens. J’ai d’ailleurs bien apprécié le petit clin-d’œil au Brexit sur le site de la box ! Et je suis bien d’accord, il serait terriblement dommage de se priver des excellentes marques britanniques. 😉

Vous l’aurez compris, sur le papier, cette box semble avoir tout bon ! Vous voulez maintenant savoir si l’édition du mois d’avril réussit à tenir ses promesses ? Pas de problème, c’est par ici !

Au moment de la réception de mon colis, j’ai déjà été très agréablement surprise par l’absence totale d’emballages superflus ! C’est clairement le genre de détails que j’apprécie énormément, donc chapeau sur ce coup-là !
La box est Lire la suite

Ethique et alternatif ?

header_(c)bloodmilk

Comme le savent ceux qui me suivent régulièrement ou qui me connaissent personnellement, j’ai beau utiliser quasi-uniquement des produits bio, refuser les tests sur les animaux, pratiquer le yoga, ne pas manger de viande, et avoir un blog mignon avec un joli petit piou-piou vert dans la bannière (!), je suis assez loin de la représentation encore courante aujourd’hui (qui a dit cliché ?!) des personnes avec ce type de profil.

Bien que cette image soit encore tenace, elle me semble tout de même de moins en moins d’actualité.  Néanmoins, si je croise effectivement toute sorte de personnes dans mon magasin bio, sur les marchés de producteurs, ou dans les événements directement liés à ce type de mode de vie, j’ai pourtant assez rarement l’occasion de rencontrer des gens avec des goûts similaires aux miens.
En effet, il semblerait que j’aie un style assez affirmé ainsi qu’un goût certain pour les choses couramment qualifiées d’alternatives et hors-normes. Les trois quarts de ma garde-robe sont noirs, j’écoute principalement du metal et des artistes plutôt obscures et/ou confidentiels, la saison que j’apprécie le moins est sans aucun doute l’été… bref, vous avez une idée du tableau !

Cependant, s’il y a bien une chose que j’ai apprise avec l’âge, c’est que, quel que soit notre profil, il y a très peu de chance qu’il soit totalement unique (comme quoi, persister dans ses goûts d’ado n’empêche pas de gagner un peu en sagesse les amis 😉 )
Du coup, comme il ne n’a pas forcément été évident pour moi de trouver des vêtements, parfums et autres bijoux qui correspondent à mes goûts tout en respectant mes critères éthiques, j’ai décidé de partager avec vous les résultats de mes recherches ainsi que mes créateurs favoris car je suis certaine que ça pourra plaire à certains/certaines d’entre vous.


 BIJOUX

Créée par Jess à Philadelphie en 2008, Bloodmilk est une marque de bijoux que j’apprécie énormément et que je suis depuis ses débuts. Toutes les pièces sont inspirées par l’histoire et les croyances personnelles de Jess, mais des liens peuvent systématiquement être tissées avec la littérature, l’art, la mythologie etc…
Tous les modèles sont imaginés par la créatrice qui réalise également les moulages des différents éléments qu’elle utilise dans ses pièces, comme les serres de rapaces par exemple.
Les pièces, en argent pour la plupart, sont ensuite fondues par une fonderie familiale (toujours la même depuis les débuts) sur la cote est des Etats-Unis.
Jess est maintenant aidée pour répondre aux demandes de ses clients car la marque a bien grandi ces dernières années, mais elle reste néanmoins toujours à taille humaine et complètement artisanale, la notion de communauté étant primordiale pour la créatrice.
Je possède plusieurs pièces, et ce depuis plusieurs années, je peux donc vous assurer que la qualité est au rendez-vous et que le service client est au top !

bloodmilk

Thrjar est un projet montée par la photographe norvégienne Daria Endresen, à l’univers particulier, sombre, et très personnel.
J’avais remarqué Lire la suite

Mon premier Grenoble-Vizille.

profil_semi_grenoble_vizille

Dimanche dernier, j’ai participé pour la première fois à la course Grenoble-Vizille, un semi-marathon un peu plus gourmand, puisqu’il fait en réalité 22 km.
Comme je souhaitais cette année me frotter à un semi avec un peu de dénivelé, ce parcours, avec ses 280 mètres de dénivelé positif était l’occasion idéale pour un premier test, pas loin de la maison !

C’est sous la pluie que je suis allée récupérer mon dossard, samedi après-midi, à la Halle Clémenceau de Grenoble (notre ancienne patinoire). J’avoue que si je ne me suis pas trop attardée sur les stands, pourtant à l’abri, j’ai bien apprécié de retrouver l’ambiance d’avant-course qui me plait toujours autant !
L’évènement était bien plus modeste que ceux auxquels j’ai déjà pu participer dans ma toute petite carrière de runneuse (mis à par le LUT by Night peut-être), mais tout aussi appréciable !
Une fois le dossard et le t-shirt de la course en poche, je suis directement rentrée me mettre au chaud afin d’être en forme pour le lendemain.

Comme mon entrainement a été plus qu’aléatoire depuis ma reprise début février (2 séances par semaine, très peu de sorties longues et une seule séance de fractionné), je ne m’étais fixé aucun objectif, si ce n’est de terminer la course ! J’ai également un souci au pied gauche depuis plusieurs semaines, avec un orteil qui gonfle beaucoup dès que je cours et me fait plus ou moins mal le lendemain de chaque sortie ; du coup, je ne préférais pas tenter le diable.

Et puis je dois bien reconnaitre qu’en plus de tout ça, je n’étais pas vraiment motivée par la perspective de ce Grenoble-Vizille, très loin de me faire rêver comme le semi-marathon d’Oslo avait pu le faire ! C’est donc un peu à reculons que j’abordais cette nouvelle course. Heureusement, le fait  de récupérer le dossard m’a immédiatement remise en selle. Et dimanche matin, en arrivant aux abords de la ligne de départ, j’étais à nouveau impatiente de m’élancer  ! Lire la suite

J’ai testé : la Biotyfull Box de mars.

blogbionature_biotyfullbox_mars2017

On se retrouve aujourd’hui pour la désormais traditionnelle revue de la Biotyfull Box du mois presque terminé en cours !
En février, j’avais partagé mon opinion sur Instagram en expliquant qu’en complément des produits classiques et du make-up, j’aimerais aussi trouver des choses plus simples dans ma box, comme des savons saponifiés à froid, du déo solide, des soins des lèvres, pourquoi pas des huiles végétales ou essentielles pures, ou encore du shampoing sec !

Et bien il semblerait que mon appel ait été entendu car en ce mois de mars, la Biotyfull Box se compose d’une huile essentielle, d’un savon, d’un baume à lèvres, d’une huile pour le corps et d’un masque pour le visage !
Ce que j’apprécie tout particulièrement, c’est que tous les produits du mois soient bio (quatre d’entre eux sont certifiés Cosmébio, le cinquième, Agriculture Biologique).
Je suis également satisfaite de ne pas trouver de goodie, à mon sens inutile dans la grande majorité des cas (sauf quand il s’agit d’un « consommable »).
Après, malheureusement tout n’est pas parfait non plus et je vous laisse donc découvrir mon avis !

Le produit qui m’emballe le plus ce mois-ci est l’huile essentielle biologique de palmarosa de la Compagnie des Sens. C’est en effet complètement le type de produit que j’avais envie de trouver dans ma box : simple et efficace !
L’huile essentielle de palmarosa est un très bon déodorant naturel que j’ai utilisé pendant longtemps avant de passer au déodorant solide. Je pense alterner les deux, donc ça tombe bien ! Je suis également contente de découvrir la Compagnie des Sens dont j’avais déjà beaucoup entendu parler et qui est basée dans ma région, à Villeurbanne, près de Lyon.

Pour utiliser cette huile essentielle en tant que déodorant, il suffit tout simplement d’en mettre une goutte sous chaque aisselle et le tour est joué ! Je trouve personnellement que c’est très efficace et on ne peut plus simple d’utilisation. Après, je peux comprendre que l’odeur ne plaise pas à tout le monde ; je n’en étais moi-même pas très friande au départ, mais j’ai fini par m’y habituer. D’autant plus qu’elle n’est pas trop présente une fois l’HE appliquée en toute petite quantité.

biotyfullbox_mars2017_compagniedesens_blogbionature

Le second produit que j’utilise avec plaisir ce mois-ci est Lire la suite

Trois huiles végétales intéressantes en S.A.F.

huiles

Comme j’avais déjà commencé à l’évoquer dans mon premier article consacré à la saponification à froid il y a de cela un long moment maintenant, certaines huiles végétales me paraissent particulièrement intéressantes, voire indispensables, pour réaliser ses propres savons.
Trois d’entre elles retiennent particulièrement mon attention : l’huile d’olive, l’huile de ricin et l’huile de coco.
Je vous propose donc aujourd’hui de vous en dire un peu plus sur celles que j’utilise personnellement, leurs propriétés respectives, ainsi que la façon de les intégrer en saponification.

Le gros avantage de fabriquer ses savons soi-même, c’est bien-entendu de savoir précisément de quels ingrédients ils se composent. C’est l’occasion idéale de choisir exactement ce que l’on veut utiliser et d’éliminer toutes les substances potentiellement nocives.

Il est pour moi essentiel d’utiliser des huiles vierges de première pression à froid si l’on veut conserver toutes leurs propriétés.
Ce procédé garantit en outre que les huiles sont bien extraites de manière mécanique, sans être chauffées, ni entrer en contact avec divers produits. Car oui, pour des questions d’augmentation de rendement, cette méthode naturelle n’est pas systématique, et beaucoup d’huiles sont en fait extraites à l’aide de solvants ou en chauffant les graines. Ces méthodes appellent ensuite une étape de raffinage supplémentaire afin de rendre à l’huile une apparence et une odeur acceptables…

En plus de privilégier systématiquement des huiles vierges de première pression à froid, je choisis également toujours des huiles biologiques pour deux raisons : la première, c’est bien-entendu que je n’ai pas envie de me retrouver avec des substances toxiques dans l’organisme ; et la seconde, c’est qu’il me parait indispensable de soutenir l’agriculture biologique, seul modèle respectueux de la planète et de ses habitants. Nous votons tous les jours lorsque nous consommons, je crois donc qu’il est donc indispensable de voter de manière avisée.

Venons-en maintenant aux propriétés spécifiques de chacune de mes trois huiles fétiches ! Lire la suite

J’ai testé : la gamme Océopin.

oceopin_header_blogbionature

Il y a quelques semaines, j’ai eu la chance de recevoir quelques petits produits Océopin dans un joli pochon en coton bio afin de découvrir ces soins à base d’huile de graines de pin maritime.
Je connaissais la marque de nom depuis un bon moment et son éthique semblait correspondre à ma façon de voir les choses, c’est donc avec plaisir que je vous en parle aujourd’hui après avoir testés trois produits : l’huile de graines de pin maritime, le soin du corps, et la poudre exfoliante.

Pour planter rapidement le décors : Océopin est une marque française originaire du Cap Ferret et de ses pinèdes au bord de l’océan Atlantique. Elle a vu le jour en 2012, fabrique en France, et ses produits sont biologiques et certifiés par Ecocert.
Les pommes de pin sont récoltées manuellement, tout est traçable, l’huile est extraite sans aucun ajout de solvant par première pression à froid.

Sur les trois produits reçus, deux ont une composition ultra-simple et on ne peut plus irréprochable. Jugez plutôt par vous même  : l’huile de graines de pin restructurante et anti-âge, destinée au soin du visage, est en effet composée à 100% d’huile de pin maritime pure ;  et la poudre exfoliante pour le corps contient quant à elle 100% de poudre de graines de pin maritime français.

oceopin_blogbionature

Le troisième produit, le soin corps a lui une composition un peu plus longue (à voir par ici) et je trouve dommage que tous ses ingrédients, pourtant tous d’origine naturelle, ne soit pas tous biologiques (notamment l’huile de tournesol et l’huile de noisette). Les deux autres produits ayant placé la barre très haut, j’avais peut-être trop d’exigences pour celui-ci ! 😉

A l’usage, j’ai réellement apprécié d’utiliser ces produits.
L’huile de graines de pin maritime, de part sa teneur élevée en acides gras, vitamine E et anti-oxydants est particulièrement adaptée en soin anti-âge… mais pas uniquement ! Elle convient en effet également bien aux peaux un peu sèches ou déshydratées en leur redonnant de la souplesse (et peut aussi servir de en soin apaisant après soleil après une bonne journée de ski).
De mon côté, Lire la suite